Au Gros-Morne, l'émotion est toujours forte après la déambulation violente d'un forcené

Par 19/04/2022 - 13:50 • Mis à jour le 19/04/2022 - 13:46

Le calme est revenu dans les rues du quartier Curial au Gros-Morne. Néanmoins, les habitants sont encore traumatisés de l'expédition violente d'un forcené qui a ouvert le feu à plusieurs reprises dimanche.

    Au Gros-Morne, l'émotion est toujours forte après la déambulation violente d'un forcené

C'est un dimanche de Pâques traumatisant qu'ont vécu les habitants du quartier Curial au Gros-Morne. José Domésor, 85 ans, fait partie des victimes d'un forcené âgé de 23 ans qui a semé la terreur dans le voisinage durant plusieurs heures.

Je me lève à 6 heures. J'entends la porte qui secoue. Je regarde par la fenêtre, je vois un bonhomme devant la porte qui secoue la porte. Il avait un masque. J'ai vu seulement ses petits yeux. Je lui ai demandé ce qu'il voulait. Il a enjambé. Il est entré. Il a pris son revolver. Il m'a donné un coup. Je suis tombé. J'ai perdu connaissance. Heureusement, ma femme n'a pas bougé. Il a été dans toutes les chambres. Il pensait que sa femme était cachée chez moi. Quand il est parti, il a tiré deux coups de feu en l'air. Je n'ai pas dormi depuis dimanche

Ecoutez son témoignage

Selon nos informations, l'auteur présumé des faits était à la recherche de sa petite amie. Armé d'un pistolet 9mm, il a ouvert le feu à plusieurs reprises.

Tirée au hasard, l'une de ses munitions a traversé la porte d'une voisine pour terminer sa course dans un réfrigérateur. Heureusement absente au moment des faits, c'est au retour de la messe qu'elle a constaté les dégâts.

impacts de balle

Un épisode de violence qui choque le maire de la commune, Gilbert Couturier.

Je suis sous le choc. On s'interroge sur la sécurité des concitoyens. Cette possibilité d'aller et venir en toute quiétude est remise en question. Vraiment, j'ai une pensée pour toutes ces personnes qui ont subi des agressions. C'est très grave. Je lance un appel à ceux qui sont chargés d'assurer la sécurité du territoire. Je leur demande de réagir

Neutralisé par un gendarme en civil, le suspect a été présenté ce mardi matin à un juge d'instruction au Palais de Justice de Fort-de-France.

Lors de sa déambulation criminelle, il est accusé d'avoir volé ou tenté de voler 12 véhicules. 

Tags