Berck : un homme retrouvé mort dans des circonstances inhabituelles au centre Calvé

Par • Mis à jour le 16/06/2015 - 13:18

Ce dimanche matin, le corps sans vie d’un patient hospitalisé au centre Calvé de Berck a été retrouvé, dans sa chambre. La cause de son décès pourrait être attribuée à un coup de couteau planté près du cœur. D’importants moyens ont été déployés au centre Calvé de Berck pour en savoir davantage sur les causes de ce décès.

    Berck : un homme retrouvé mort dans des circonstances inhabituelles au centre Calvé
Ce dimanche, en fin de journée, personne ne pouvait dire s’il s’agissait d’un suicide ou d’un acte de nature criminelle. Et même si plusieurs sources - non officielles - privilégiaient « a priori » la thèse de l’acte désespéré, les circonstances du décès laissent planer le doute. En effet, la cause du décès pourrait être due à une large plaie provoquée par un couteau planté près du cœur. Compte tenu de cette circonstance singulière pour un suicide, mais également parce que le décès est intervenu dans l’enceinte (publique) d’un établissement de santé (le centre Calvé dépend de la fondation hospitalière Hopale), des moyens d’une ampleur inhabituelle pour un suicide ont été déployés.

Le parquet de Boulogne-sur-Mer a ainsi dépêché plusieurs hommes du commissariat de Berck, mais également ceux des services de l’identité judiciaire (dont la tâche était notamment de procéder aux relevés d’empreintes), ainsi qu’un médecin légiste. Ce dernier a réalisé un examen de corps sur place, étape préalable à une autopsie en cas de mort suspecte, qui aura lieu cette semaine. Dans le hall d’accueil de l’hôpital, ce dimanche midi, l’ambiance était calme. Outre la présence des voitures de police et quelques allées et venues des sapeurs-pompiers, rien ne laissait paraître qu’un événement particulièrement dramatique s’était déroulé dans l’enceinte de l’hôpital.

La victime séjournait au troisième étage de l’hôpital et suivait des soins de rééducation depuis près d’un an. Il s’agit d’un homme de 45 ans, français, habitant La Martinique. Paraplégique, il devait quitter l’établissement ce dimanche matin.

Thibault Rodrigue & Florin Hossu