Cinq plaisanciers secourus dans le canal de la Dominique

Par • Mis à jour le 11/03/2018 - 09:37

Cinq plaisanciers qui naviguaient à bord d'un bateau ont du être secouru samedi matin (10 mars 2018) en plein milieu du canal de la Dominique. Suite au naufrage de leur bateau, ce sont l'hélicoptère de la sécurité civile, Dragon 971 et un patrouilleur dominicais qui ont du leur venir en aide.

    Cinq plaisanciers secourus dans le canal de la Dominique

Spectaculaire opération de sauvetage dans le canal de la Dominique. Les occupants d'une navire de plaisance, le Marie Josué, ont eu la peur de leur vie samedi matin. En effet, vers 9 heures, ils lancent un appel de détresse sur le canal VHF 16. Leur bateau battant pavillon français est en train de faire naufrage. Le CROSSAG intercepte ce message et envoie un appel Mayday Relai. Il y a urgence car les plaisanciers ne peuvent ni se localiser ni déployer de fusées de détresse.

Dépêché sur zone, l'hélicoptère de la sécurité civile, Dragon 971, repère les naufragés à 10 h 16. Dans des conditions de mer et de vent difficile, les alizés renforcés soulèvent des creux de 3 mètres de haut, les 5 occupants du navires se sont réfugiés sur la coque renversée de l'embarcation. Deux d'entre eux n'ont pas pu mettre leur gilet de sauvetage. Malgré la météo défavorable, l'hélicoptère hélitreuille trois passagers et les achemine vers le CHU de Fort-de-France. Les deux autres sont pris en charge par le patrouilleur « LUGEY D06 » des garde-côtes dominicais. Ils sont ramenés à Roseau, la capitale de la Dominique, où leur état de santé a été contrôlé. 

Le consul de France à la Dominique a été tenu informé pour permettre un soutien des deux rescapés.

Pour limiter au maximum ce type d'incident, la préfecture La préfecture rappelle aux usagers de la mer de consulter les bulletins météorologiques « marine » élaborés par Météo France : www.meteofrance.gp/previsions-meteo-marine-antilles-guyane/bulletin/cote, de vérifier la disponibilité des équipements de sécurité réglementaires avant de prendre la mer. Les fusées de détresse permettent de donner l’alerte en l’absence de moyen de
communication et la relocalisation rapide par les moyens de secours. Les gilets de sauvetage doivent être portés. Et de contrôler l’état général de son embarcation.