De plus en plus de refus d'obtempérer en Martinique

Par 31/08/2020 - 18:33
01/01/2020 - 00:00

En France, on observe un refus d'obtempérer toutes les 30 minutes. Une tendance que constatent également les forces de l'ordre en Martinique.

    De plus en plus de refus d'obtempérer en Martinique

Ce genre de vidéos se multiplient sur les réseaux sociaux : un policier à Nancy traîné sur 500 mètres par un chauffeur, une fonctionnaire de police renversée délibérément par une voiture lors qu'elle tentait de l'intercepter à Alès, ou encore un automobiliste qui fonce sur des policiers lors d'un banal contrôle à Dillon, dimanche 30 août. Les refus d'obtempérer se multiplient : selon un bilan que s'est procuré le quotidien national le Figaro : il y a un refus d'obtempérer toutes les 30 minutes dans l'hexagone.

En Martinique, il y aurait un refus d'obtempérer toutes les deux heures dès la fin d'après-midi, estime  le responsable du syndicat Alliance Police Nationale Martinique Louisy Berté. « Souvent, explique le fonctionnaire, c'est soit parce qu'on a pas le permis, pas l'assurance, soit parce que le véhicule est volé ». Et de poursuivre « Des fois c'est prendre des risques à percuter les policiers, les gens, par refus d'obtempérer. Mais on ne va pas en prison pour un refus d'obtempérer. Les gens prennent des risques inouïs : passer par les trottoirs, par les parcs, en prenant le risque de percuter des gens qui sont innocents. »


Dimanche à Dillon à Fort de France, un automobiliste a tenté de foncer sur les policiers. Il a perdu le contrôle de son véhicule, pris la fuite à pied, puis a été interpellé. Les fonctionnaires n’ont pas fait usage de leur arme.

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.