Des traces d'ADN de Aude Jean-Alexis retrouvées sur des menottes au domicile du mis en cause

Par • Mis à jour le 12/12/2019 - 12:06

Plusieurs éléments, notamment des traces d'ADN ont conduit à la mise en examen d'un homme de 42 ans dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Aude Jean-Alexis. Le principal suspect est à l'heure actuelle, la dernière personne à avoir vu la jeune femme en vie.

    Des traces d'ADN de Aude Jean-Alexis retrouvées sur des menottes au domicile du mis en cause

Un homme de 42 ans est incarcéré depuis hier dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Aude Jean-Alexis. Selon le procureur de la République, Renaud Gaudeul, plusieurs éléments ont conduit cette arrestation.

C'est d'abord le travail des enquêteurs de la section de recherche et le travail minutieux des techniciens en investigations criminelles qui ont mené à cette arrestation. En effet, les gendarmes ont retrouvé des traces d'ADN de la jeune femme sur une paire de menottes qui se trouvait au domicile du mis en examen.

Principal suspect de cette enquête longue de deux ans, il a indiqué qu'il avait pris Aude Jean-Alexis en stop le 15 novembre 2017. Interrogé à ce sujet, il a tenu des propos contradictoires lors de ses auditions.

Au regard des investigations, cet homme serait le dernier à avoir vu Aude Jean-Alexis en vie le 15 novembre 2017 à 7 h 23. Toutefois, même si le suspect est placé en détention et mis en examen pour séquestration suivi de mort, le corps de la jeune femme n'a pas été retrouvé à ce stade de l'enquête.

Condamné pour détention d'images pédo-pronographique

Lors de sa conférence de presse, le procureur de la République a dressé le profil judiciaire du suspect. Le quadragénaire compte 8 condamnations à son casier judiciaire. La plupart relève de délits routiers.

L'homme a également été condamné pour détention et diffusion d'images pédo-pornographiques et détention et port d'arme prohibée.

Le jeune femme âgée de 21 ans à l'époque n'avait plus donné signe de vie alors qu'elle se rendait au travail dans un centre commercial du Lamentin. Plusieurs appels à témoins avaient été lancés à l'époque, sans réussite. Selon le procureur de la République, aucun élément ne permet de penser que Aude Jean-Alexis est encore vivante.

Les précisions de Renaud Gaudeul le Procureur de la République : 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.