La brigade financière enquête sur une énième arnaque pyramidale Martinique

Par 28/04/2022 - 10:38 • Mis à jour le 28/04/2022 - 10:35

Des plaignants, de plus en plus nombreux, se sont laissés prendre dans un système pyramidal qui leur promettait des retours sur investissements multipliés par trois.

    La brigade financière enquête sur une énième arnaque pyramidale Martinique

C'est l’affaire d’une arnaque gigantesque qui est désormais entre les mains de la brigade financière de la direction territoriale de la police nationale.

Plusieurs victimes d’un système pyramidal connu aussi comme arnaque de type Ponzi défilent dans les bureaux de la police pour porter plainte contre ceux qui les avaient arnaqués.

Le système baptisé "JJ Privilège" leur promettait de doubler voire tripler leur mise par le biais de ce qui se faisait passer pour une association. Certains n’ont jamais vu leurs gains ni revu même leurs investissements. 

Selon nos informations, des mis en cause ont été interpellés et placé en garde à vue. L’affaire suit son cours. L'intervention de la police a mis fin aux activités du responsable de ce réseau. C'est ce qu'explique une des victimes qui souhaite conserver l'anonymat.

Ce monsieur, il a été en garde à vue le 13 avril. Certaines personnes espèrent retrouver leur argent mais c'est l'inspecteur de la brigade financière de Fort-de-France qui a les deux portables ainsi que l'ordinateur de JJ donc c'est fini. Ce système est fini, JJ ne pourra plus rembourser qui que ce soit

Les forces de l'ordre appellent les autres victimes à se manifester au plus vite. Plusieurs personnes lésées espèrent se constituer en collectif afin de mieux défendre leurs droits.

J'ai porté plainte. J'ai créé un collectif. Alors j'invite toutes les personnes à aller porter plainte parce que seules les personnes qui ont porté plainte pourront faire valoir leurs droits

Le responsable du réseau faisait passer son système pour une association d'entraide.

Quand on se rendait chez Gigi, il faisait comprendre que c'était une association, qu'il avait un numéro de SIRET, qu'il était déclaré. On misait 200 euros pour obtenir 1600 euros. Sur les 1600, il récupérait 400 euros de frais. J'ai donné de l'argent. K'ai misé 800 €. Mes enfants, ils ont tous misé parce qu'ils comptaient sur cet argent. Ils ont gâché leur noël parce qu'ils n'ont jamais revu cet argent. Je lui ai demandé si c'est comme un soussou, il m'a dit non que c'est une association d'entraide

Ce réseau en est un parmi tant d'autres qui repose sur le développement permanent de la structure pyramidale. La mise des nouveaux entrant couvre le retour sur investissement des premiers et ainsi de suite. Il requiert un recrutement fréquent et rapide de membre. Souvent, ce sont les derniers arrivants qui font les frais de l'épuisement de la combine formellement interdite par la loi.

Si les systèmes de Ponzi apparaissent régulièrement en Martinique, ils ont pris un nouvel essor à la faveur de l'expansion des réseaux sociaux et de la crise économique. L’appât du gain pousse les membres à multiplier les recrutements avec des méthodes qui frôlent souvent avec le harcèlement.

C'est un cercle vicieux. Ce sont certaines personnes qui se font une fortune sur des malheureux. Moi j'invite les gens à ne pas tomber dans ce piège

Tags