La marine nationale saisit 310 kilos de cocaïne à bord d'un voilier

Par 15/07/2021 - 11:27 • Mis à jour le 15/07/2021 - 11:23

La marine nationale a saisi 310 kilos de cocaïne dimanche 4 juillet dernier à bord d'un voilier battant pavillon américain. Deux narcotrafiquants de nationalité bulgare ont été arrêtés.

    La marine nationale saisit 310 kilos de cocaïne à bord d'un voilier
Saisie de 310 kilos de cocaïne par le Germinal ©Forces Armées Antilles / Défense

Dimanche 4 juillet 2021, la frégate de surveillance (FS) Germinal a arraisonné un voilier battant pavillon américain en haute mer, à l’Est des petites Antilles. A l’approche du bâtiment de la Marine nationale, les deux narcotrafiquants ont mis le feu à leur embarcation afin de faire disparaître la cargaison illicite. Après avoir éteint l’incendie, l’équipage de la FS a récupéré 310 kilos de cocaïne épargnés par les flammes et a interpellé les deux individus. 

Bateau en feu
A l’approche du bâtiment de la Marine nationale, les deux narcotrafiquants ont mis le feu à leur embarcation ©Forces Armées Antilles / Défense

  
Sur instruction du procureur de la République de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Fort-de-France, les deux individus, âgés de 44 et 51 ans, ont été remis aux enquêteurs de l’office anti-stupéfiants (OFAST) à leur arrivée en Martinique.

Tous deux de nationalité bulgare, ils ont été mis en examen le vendredi 9 juillet 2021 des chefs d’importation et exportation de stupéfiants en bande organisée, acquisition, détention, transport et offre ou cession de stupéfiants et participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre les crimes et délits précités, avant d’être placés en détention provisoire.

La drogue, très probablement destinée à l’Europe, représente une perte pour les narcotrafiquants de plus de 9 millions d’euros à la revente. Cette saisie constitue la 7ème prise de l’année 2021 pour les forces armées aux Antilles, ce qui porte à plus de 6,7 tonnes la quantité de cocaïne retirée du marché grâce à ces moyens maritimes.

Cette opération combinée entre les différents services de l’Etat, initiée par l’OFAST, a été conduite sous la direction du préfet de la Martinique, délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer aux Antilles, et la JIRS du Procureur de la République de de Fort-de-France.
 

Tags