Le directeur de la mer a été placé en garde à vue dans l'affaire du carénage du Marin

Par • Mis à jour le 24/09/2019 - 05:56

Les enquêteurs de la brigade maritime de Brest ont entendu hier (23 septembre 2019) le directeur de la mer de Martinique. Michel Pelletier était auditionné sous le régime de la garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'aire de carénage du Marin.

    Le directeur de la mer a été placé en garde à vue dans l'affaire du carénage du Marin

Michel Pelletier, directeur de la mer en Martinique, est entendu depuis hier à la gendarmerie du Marin. Les enquêteurs ont de nombreuses question à poser à ce militaire.

Ils s'interrogent notamment sur les raisons qui lui ont fait ignorer la transformation du centre de carénage en port de plaisance avec l'ajout de deux pontons. Des pontons capables d'accueillir des yachts et 70 navires de taille normale.

Le directeur de la mer est la septième personne à être entendue dans cette enquête après le maire du Marin, les dirigeants de Carènantilles et des agents de la ville du Marin.

À noter qu'au regard de son statut de militaire, c'est le parquet de Cayenne qui supervise les poursuites à l'encontre de Michel Pelletier.

Pour rappel, dans ce dossier, trois personnes ont été placées en garde à vue pour des faits de corruption active et passive et favoritisme. Jean-Louis de Lucy de Fossarieu, le directeur de Carenantilles est en détention provisoire depuis vendredi dernier. Son fils Arthur et le maire du Marin, Rodolphe Désiré ont quant à eux été laissés libres sous contrôle judiciaire.

Toute cette enquête a été déclenchée suite à un courrier anonyme envoyé à la justice au mois de décembre 2018.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.