Le parquet requiert la détention provisoire pour les 2 gardiens de prison

Par • Mis à jour le 26/06/2015 - 18:34

Il y aurait des faits de corruption et trafic de stupéfiants à l’intérieur de la prison de Ducos; c’est ce que soutient le procureur de la république après 6 mois d’une minutieuse enquête. Le parquet a requis la mise en examen des personnes concernées.

    Le parquet requiert la détention provisoire pour les 2 gardiens de prison
Au terme d'une longue enquête qui avait été confiée au service de la section de recherches de gendarmerie, 2 gardiens de prison dont un gradé, un détenu et une autre personne qui agissait à l’extérieur de la prison ont été mis en cause dans un trafic d'objets interdits dans l'enceinte du centre pénitentiaire. "Il y avait nécéssité d'intervenir, voir si on pouvait découvrir un certain nombre de choses" , explique Eric Corbaux, procureur de la République.

Entre écoutes téléphoniques, saisie d’une somme importante d’argent chez l’un des 2 gardiens incriminés, découverte de petits paquets d’herbe de cannabis également, le procureur de la République a considéré qu’il y a avait suffisamment d’éléments dans ce dossier pour demander le placement en détention des deux gardiens de prison. "Le parquet sollicite leur mise en examen pour corruption active, corruption passive , trafic de stupéfiants et requiert qu'ils soient placés en détention compte tenu de l'extrême gravité des faits dont ils sont suspectés," a indiqué Eric Corbaux. Les deux gardiens soupçonnés seront placés dès ce vendredi soir en détention provisoire.

L'année dernière plus de 800 téléphones portables ont été saisis

"Il a été constaté depuis longtemps qu'à l'intérieur de cet établissement pénitentiaire circulaient régulièrement des objets qui sont interdits et qui sont facilement à la disposition des détenus. L'année dernière plus de 800 téléphones portables ont été saisis, près de 100 kg d'herbe de cannabis ont été saisis." a complété Eric Corbaux.

Audrey Ollon et Jean-Marc Pulvar