L'enseignant accusé d'agression sexuelle par 3 élèves est en détention

Par 23/10/2015 - 13:06 • Mis à jour le 23/10/2015 - 13:06

Un professeur d’une trentaine d’années a été mis en examen mardi soir en Martinique pour des faits présumés de viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel sur mineur. Le jeune père de famille a été placé en détention provisoire au terme de son audition devant le juge des libertés et de la détention.

    L'enseignant accusé d'agression sexuelle par 3 élèves est en détention
La nouvelle a fait l'effet d'une bombe, et pas seulement dans le milieu de l'enseignement ! En effet, ce professeur d’espagnol du collège Jacqueline Julius de Godissard est en effet bien connu dans son collège mais également dans le monde du football.Il est entraîneur de plusieurs équipes locales ( la dernière est l’Eclair de Rivière-Salée…)

L’équipe éducative du collège a été saisie de faits préoccupants concernant cet enseignant la semaine dernière. Les faits qui remonterait à l’année dernière…Un signalement a été fait au parquet de Fort-de-France dans la foulée. Une enquête a été menée au sein de l’établissement et rapidement des témoignages de collégiennes ont filtré !

Selon certaines, le professeur leur promettait d’augmenter leurs notes moyennant des actes à caractères sexuels…Pour l’un des cas présumé, l’enseignant aurait attiré l’élève durant la récréation, prétextant une aide aux devoirs et c’est là qu’il aurait abusé de la jeune fille de 14 ans.

Selon nos informations, lors de la confrontation devant les policiers, l’adolescente a maintenu sa version des faits, précisant que l’enseignant lui aurait dit de garder le silence sous peine d’un redoublement. Un examen gynécologique a été pratiqué sur la jeune fille dans la semaine, les résultats apporteront des éléments supplémentaires aux enquêteurs.

Entre temps d’autres collégienne sont sorties du silence, deux d’entre elles ont déposé plainte pour les même motifs. De son côté, l’enseignant nie en bloc toutes ces accusations, son avocat estime que la procédure a été un peu trop hâtive.

Malgré ces dénégations, le magistrat a estimé avoir des charges suffisantes pour placer l'enseignant en examen et demander son placement en détention provisoire.

Au niveau administratif, un arrêté de suspension sera pris dans les prochains jours par le rectorat qui assure suivre ce dossier avec attention. La rectrice a déjà qu’un remplaçant sera nommé au collège à la rentrée.

Audrey Ollon et Cédric Catan