Les chiffres de la délinquance en Martinique en 2017

Par • Mis à jour le 22/02/2018 - 13:48

Le préfet et le procureur de la République ont présenté ce jeudi (22 février 2018) les chiffres de la délinquance en Martinique au cours de l'année 2017. La plupart des indicateurs sont à la baisse.

    Les chiffres de la délinquance en Martinique en 2017

Comme chaque année, les services de l'Etat et ceux de la Justice ont présenté le bilan de la délinquance. Contrairement aux années précédente, c'est au Tribunal de Grande Instance qu'a eu lieu cette grand messe statistique.

Des chiffres qui pour la plupart sont à la baisse. Tour d'horizon en 7 points :

1. Les détentions illégales d'arme

Baisse légère mais significative des faits constatés avec présence d'arme en Martinique en 2017. 1434 faits de violences avec armes ont été enregistrés en 2017 contre 1454 en 2016 soit une baisse de 1%. Les autorités constatent cependant que si le nombre d'actes délictueux commis avec des armes diminue, ils sont de plus en plus violents.

2. Les vols (avec ou sans violence)

Désignés dans le langage judiciaire comme atteintes aux biens, les vols ont diminué de 5% en 2017 par rapport à 2016. Les autorités ont enregistré 9336 faits en 2016 contre 8857 en 2017. Le nombre de cambriolage a baissé de 9,7% et celui de vol avec violence de 12,5%. En revanche le nombre de vols à main armée se maintient à un niveau proche de celui de 2016.

3. Les violences sexuelles en hausse

Les violences sexuelles sont en augmentation de 17;3% en Martinique. Dans leur présentation, les autorités estiment que cette hausse des faits enregistrés est notamment liée au phénomène nationale de dénonciation déclenché en 2017. Concernant les violences faites aux personnes en général on dénombre 4967 faits en 2017 contre 4973 en 2016. Un chiffre stable ces trois dernières années.

4. Les escrocs plus actifs

De manière générale, les escroqueries sont en hausse de 8,8% en 2017 (1191 faits enregistrés contre 1095 en 2016). Les abus de confiance (+14%), les falsifications de chèques (+17%) et le travail clandestin (+22%) contribuent à cette augmentation des statistiques.

5. Stabilité au niveau des stupéfiants

Les autorités dénombrent 1697 faits concernant les infractions à la législation sur les stupéfiants, chiffre stable par rapport à l'année précédente. En 2016, les saisies s'élevaient à 3,7 tonnes. C'est un peu moins en 2017 puisque le chiffre était de 3,5 tonnes.

6. Moins d'affaires élucidées

Le taux d'élucidation des atteintes aux biens est de 19%. Il est en baisse de 6% par rapport à 2016 mais est nettement plus élevé que le taux national (13%). Les affaires de violences physiques sont résolues dans 2 cas sur 3, un chiffre là encore meilleur que le chiffre national.

7. L'insécurité routière, le point noir

L'année 2017 a été marquée par une forte hausse de l'insécurité routière. 441 accidents corporels ont été constatés et 30 personnes ont perdu la vie sur nos routes, ce qui représente une augmentation de 24%. Les usagers des deux roues représentent 30% des morts sur nos routes. Des chiffres qui interpellent les autorités dotant que 13 300 infractions ont été relevées en 2017 soit une hausse de 18% par rapport à 2016.
L'usage de l'alcool, de stupéfiants, le non port du casque et l'absence de ceinture reviennent dans plus de la moitié des accidents mortels constatés.