Les faits divers marquants de l'année 2020 en Martinique

Par 31/12/2020 - 18:25
01/01/2020 - 00:00

L'année 2020 a été marquée en Martinique par de multiples faits divers : féminicides et homicides ont endeuillé de nombreuses familles, et 28 décès sont à déplorer sur nos routes. Parmi les événements notables de cette année, les différents déboulonnages de statues sur l'île ont fait grand bruit. Retour sur les faits divers qui ont frappé l'année passée.

    Les faits divers marquants de l'année 2020 en Martinique

Des faits divers meurtriers

En plus des féminicides déjà évoqués lors de notre rétrospective judiciaire, on retiendra également Camille Pierre, jeune trentenaire originaire de Belgique, tuée par arme à feu à son domicile de Cap Macré à Sainte-Anne dans la nuit du 8 au 9 novembre dernier. Son compagnon a été mis en examen pour meurtre et incarcéré au centre pénitentiaire de Ducos en attendant son procès. 

Camille Pierre
Camille Pierre ©DR / ©RCI Martinique

Egalement parmi les différents homicides qui ont endeuillé cette année 2020, le gérant d'un bazar chinois du centre-ville de Fort-de-France a été tué le 6 juillet dernier dans un braquage à main armée. La victime a été touchée par plusieurs tirs à la tête.

28 morts sur nos routes cette année

28 personnes ont perdu la vie cette année dans des accidents de la route, dont 16 motards.

Le 4 décembre dernier, un accident de la route spectaculaire endeuille la commune du Morne-Rouge.

Accident mortel Morne rouge
Sortie de route mortelle à Fond Marie-Reine au Morne-Rouge

Deux cousins âgés d'une soixantaine d'années sont tués par une voiture qui vient d'effectuer une sortie de route et qui s'encastre sur la terrasse où les deux sexagénaires étaient assis. 

Plusieurs actions coups de poing menées par les activistes du mouvement Rouge vert noir

Les déboulonnages des statues de Joséphine de Beauharnais et de Pierre Belain d'Esnambuc fin juillet dernier à Fort-de-France, deux mois après celle de Victor Schoelcher, ont été des événements notoires sur l'île cette année. Ces actes symboliques ont notamment été revendiqués par la militante Jay Assani et la jeune Alexane Ozier Lafontaine. 

joséphine à terre.jpg
Déboulonnage de la stature de Joséphine de Beauharnais à Fort-de-France 

Sur la Savane, à Fort-de-France, un jardin créole a été fabriqué par les militants sur les ruines des statues.

Tags