Mort suspecte au Vauclin : la compagne de la victime placée en hospitalisation sous contrainte

Par • Mis à jour le 27/12/2017 - 17:04

Le procureur de la République a confirmé ce mercredi 27 décembre le placement en hospitalisation sous contrainte de la compagne de Hugues Marguerite. L'autopsie du corps d"Ayoko" prévue ce jeudi devrait pouvoir permettre de déterminer les circonstances de sa mort.

    Mort suspecte au Vauclin : la compagne de la victime placée en hospitalisation sous contrainte

L'information a été confirmée en milieu d'après-midi ce mercredi 27 décembre par Renaud Gaudeul, procureur de la République : la compagne du quinquagénaire, dont le corps a été retrouvé baignant dans son sang le 25 décembre dernier à son domicile, a été entendue par les gendarmes, avant d'être placée en hospitalisation sous contrainte. Son état de santé n'était pas compatible avec les conditions d'une garde à vue. De nombreux voisins et riverains évoquaient depuis le début de cette tragique affaire les soucis d'ordre psychologiques de cette femme âgée d'une cinquantaine d'années. 

Que s'est-il passé au quartier Petite Ravine ?

L'autopsie du corps de la victime devrait avoir lieu ce jeudi 28 décembre. Les résultats de l'examen médico-légal devraient pouvoir fournir des éléments nouveaux pour expliquer les circonstances de ce décès survenu le jour de Noël. L'enquête avait été confiée aux hommes de la section de recherches de la Gendarmerie Nationale.