Prison ferme pour les trois militants interpellés à l'aéroport

Par 14/09/2021 - 04:52 • Mis à jour le 14/09/2021 - 04:47

Lubert Labonne, Kevin Zobal et Bruno Pelage ont été condamnés à des peines de prison ferme ce lundi soir (13 septembre) pour les incidents survenus jeudi dernier sur l'autoroute. A l'annonce de la décision du tribunal, des feux de palettes ont été allumés par les manifestants venus les soutenir.

    Prison ferme pour les trois militants interpellés à l'aéroport

La justice a condamné ce lundi soir (13 septembre 2021) les trois militants ayant été interpellés sur l'autoroute la semaine dernière à des peines de prison ferme. Reconnus coupables d'entrave à la circulation et de refus de se soumettre à un contrôle d'identité, Lubert Labonne et Kévin Zobal écopent respectivement de peines de 10 mois et 9 mois de prison fermes. Tous deux avaient déjà été condamnés à des peines de prison avec sursis en mars dernier dans l'affaire JM, leur sursis vient donc d'être en partie révoqué. 

Le troisième prévenu, Bruno Pelage, a été condamné pour les même faits, mais il a en plus été reconnu coupable de violence sur personne dépositaire de l'autorité publique. Il écope d'une peine de 16 mois de prison fermes (dont le sursis de juin dernier en partie révoqué par cette condamnation), ainsi que d'une obligation de verser 1 500 € de dommages et intérêts pour le policier blessé dans les incidents, ainsi que 1 000 € pour les frais d'avocat du fonctionnaire. 

Déjà placés en détention provisoire depuis ce week-end, les trois militants ont été reconduits au centre pénitentiaire de Ducos où ils devront purger leur peine. Leurs avocats feront appel de cette décision dans les prochains jours. 

 Feu palais de justice

A l'annonce du jugement prononcé par le tribunal, plusieurs feux de palettes et de pneus ont été déclenchés par quelques manifestants venus soutenir les militants. 

 Feu palais de justice 2

Tags