Quatre opérations de sauvetage en mer ce dimanche

Par • Mis à jour le 04/08/2019 - 18:09

Ce dimanche (4 août) a de nouveau été chargé en mer pour les bénévoles de la SNSM. Quatre grosses opérations de sauvetage ont eu lieu tout au long de la journée.

    Quatre opérations de sauvetage en mer ce dimanche

Les sauveteurs de la SNSM sont intervenus à quatre reprises ce dimanche (4 août) pour secourir des plaisanciers en difficulté. D’abord vers 11h30, un yoleur de la yole Diet discount s’est fracturé le genou. Il a été pris en charge par la vedette SNSM du François. Un médecin du Samu était à bord. L’homme a été évacué vers le Robert.

Moins d’une heure plus tard, un navire faisait route au large de Cap macré, sans personne à bord. Le Cross Antilles Guyane (CROSSAG) et les services de la Gendarmerie sont intervenus pour libérer sa route. Le navire s’est finalement échoué sur la plage de l’anse Grosse Roche.

A 12h45, deux personnes ont été éjectés de la vedette où elle se trouvaient. Les circonstances ne sont pas encore connues. Des bateaux à moteur ont repéré les naufragés. La vedette elle s’est échouée à Cap Macré.

Enfin vers 16h cette après-midi, le CROSSAG a dépêché l’équipe SNSM du François pour une vedette de balade en mer à utilisation commerciale. Le navire a chaviré. 14 personnes se trouvaient à son bord. Elles se sont toutes retrouvées à l’eau avec leur gilet de sauvetage. Certaines d’entre elles ont pu regagner la côte à la nage. Elles ont rejoint le Cap Macré très affaiblies et essoufflées. Des kayaks à proximité ont pu porter secours. Trois blessés auraient été pris en charge par les pompiers.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.