Rachid Rafaa sous haute surveillance en prison

Par • Mis à jour le 23/08/2016 - 19:02

Incarcéré depuis lundi soir (22 août 2016) au centre pénitentiaire de Ducos, Rachid Rafaa, informaticien et présumé proche d'Al Quaïda au Magrheb Islamique, n'est pas un prisonnier comme les autres. Les détails de ses conditions d'incarcération se dessinent petit à petit. Tout comme les raisons et le déroulé de sa cavale après laquelle il est apparu très amaigri.

    Rachid Rafaa sous haute surveillance en prison
L’administration pénitentiaire a pris les choses très au sérieux. Rachid Rafa a été placé en isolement dès son arrivée au Centre Pénitentiaire de Ducos. Chacun de ses déplacements se fera accompagné d’un membre de l’administration.

On l’imagine, dans le contexte de radicalisation de certains détenus en prison que connaît la France depuis plusieurs mois, son séjour à Ducos se fera sous haute surveillance. Il faut savoir que plusieurs autres détenus sont déjà sous surveillance, pour avoir côtoyé lors de transferts dans les prisons de l’hexagone, des islamistes radicaux. Pour le moment, on ne peut pas parler de ce phénomène en Martinique, même si selon nos sources, plus d’une dizaine de détenus ont demandé à pouvoir respecter les coutumes de l’Islam lors du dernier Ramadan en demandant notamment une nourriture particulière.

Amaigri

Le voile se lève par ailleurs sur le déroulé des évènements durant sa cavale. Rachid Rafa aurait fui son assignation à résidence notamment pour se faire soigner. Et il aurait pris peur en observant le déploiement de forces de l’ordre pour le retrouver. Selon nos informations, l’homme très amaigri aurait rencontré des difficultés à se nourrir. Il aurait même perdu beaucoup de poids durant ces semaines dans la nature.

Karl Lorand et Florin Hossu