Sordide fait divers pour un début d'année

Par • Mis à jour le 09/01/2016 - 02:04

Retour en ce début de week-end sur le fait marquant de la 1ère semaine de 2016 en Martinique : la découverte d'un homme ligoté et insconcient dans un véhicule qui menaçait de prendre feu sur le parking d'un centre commercial à Dillon à Fort-de-France.

    Sordide fait divers pour un début d'année
Mis à jour le 9/1/2016 à 8h20 avec la mise en examen et en détention provisoire des auteurs présumés)
(PHOTOS ET VIDEOS)

C'était mardi après-midi. Le 5 janvier 2016 en plein après midi sur le parking d'un centre commercial à Dillon. Un fait-divers sordide qui, les réseaux sociaux aidant, aura trainé comme un feu de poudre, rameutant des centaines de badauds avec en prime un embouteillage monstre aux alentours. Sordide ou tout au moins inhabituel et préoccupant, tant il est vrai que ces dernières années, d'autres faits divers ont été plus sordides encore.

Il n'empêche, si l'on en juge entre par les réactions de certains auditeurs du "coup de coeur-coup de gueule", que la découverte en plein jour d'un homme ligoté et en état d'arrêt cardiaque dans son véhicule où le feu menaçait, a laissé plus d'un pantois ou en colère qu'on puisse commettre de tels actes dans "ti péyi-nou-a".



Cet homme de 55 ans, Georges Bodol, originaire du Saint-Esprit, est finalement décédé sur place. Une mort qui aura provoqué émotion et consternation dans le quartier de Bontemps-Lacourt où il vivait. Il aurait été victime d'un guet-a-pens sur fond de dette d'argent monté par deux hommes quinquagénaires comme lui.

Auteurs présumés des faits, ils se rendus à la police et sont depuis gardés à vue au SRPJ du Lamentin. Rien n'a filtré pour l'instant du côté du parquet. En attendant peut-être l'autopsie, lundi 11 janvier 2016, du corps de la victime qui pourrait avoir été drogué.

A l'heure où nous écrivons ces mots, on ne sait pas encore si les auteurs présumés seront mis en examen et placés en détention provisoire. Pas plus qu'on ne sait si cette dette d'argent serait le véritable ou le seul mobile.

Les deux auteurs présumés ont été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivis de mort et placés en détention provisoire à la prison de Ducos vendredi soir.

Reste que cette affaire a mobilisé l'ensemble des médias de l'île à l'instar de RCI Martinique qui avait dépêché un reporter sur place comme en témoigne ce direct saisis sur place par un confrère vidéaste.



Jean-Philippe Ludon @jpludonrci
Vidéo : @duperico

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.