Une jeune femme déterre son chien abattu d'une balle en pleine tête

Par • Mis à jour le 06/01/2020 - 16:41

Une balle tirée à bout portant entre les deux oreilles et le corps enterré à 2 mètres de profondeur, c’est ainsi qu’une propriétaire a retrouvé son chien le 31 décembre dernier à Rivière Pilote. Frimousse était pourtant inoffensive mais l'homme qui lui a donné la mort arguait qu'elle avait tué ses moutons. La propriétaire a porté plainte et lancé une pétition en ligne.

    Une jeune femme déterre son chien abattu d'une balle en pleine tête
Radio du chien abattu, réalisée par le vétérinaire

Elle s’appelait Frimousse, une chienne de race border collie qui avait fugué par peur d’une détonation de pétard. Sa propriétaire, Gaëlle Llacer, l’a retrouvée morte le lendemain matin chez un voisin. Ce dernier affirme que le chien s'en est pris à ses moutons sur son terrain mais n'a pas montré les bêtes mortes que Gaëlle Llacer se proposait de rembourser.

Le tueur du chien ne s’en est pas caché et a indiqué la sépulture de l’animal. La bête avait reçu une balle tirée à bout portant comme le confirme l'expertise vétérinaire. Elle était enfouie 2 mètres sous terre et sa propriétaire l'en a extraite à mains nues.
Il semble impossible pour Gaëlle Llacer que son chien puisse s'en prendre à un autre animal. Elevée comme chien de berger, Frimousse était habituée à travailler avec des animaux et à les côtoyer. Elle cohabitait avec cabri, chat, vache, moutons et lapins sans problème.

Le voisin a décidé de mettre fin aux jours du chien, échaudé par une série de moutons tués par des chiens errants. Voici comment il a présenté les choses à Gaëlle Llacer.

Ce nouveau fait de violence envers les animaux domestiques a fait réagir les associations de protection animale qui vont porter plainte. Parmi elles la SPA, RSP ainsi que Chien Fè Matnik et Manicoubleu. Ces deux dernières associations se rendront à la gendarmerie ensemble jeudi 9 janvier et vont se porter partie civile pour que cela ne se reproduise plus. L'association Ti refuge a déposé sa plainte dès le 4 janvier.

Magali Roussel, vice-présidente de Chien Fè Matnik espère que justice sera faite.

L'auteur des faits est convoqué à la gendarmerie vendredi 10 janvier 2020. Gaëlle Llacer a porté plainte contre lui, elle est soutenue par les associations martiniquaises de protection animale mais aussi par les signataires de sa pétition en ligne. Au moment où nous publions, elle a récolté 2750 signatures sur 3000.

 

En images



Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.