Une pépinière d'agrumes détruite au Gros-Morne

Par 22/11/2018 - 09:58 • Mis à jour le 22/11/2018 - 09:58

Forte mobilisation de forces de l'ordre au Gros-Morne. Les gendarmes sécurisent les abords d'une plantation d'agrumes en cours de destruction.

    Une pépinière d'agrumes détruite au Gros-Morne

Des milliers de plants d'agrumes sont en cours de destruction au Gros-Morne. Dans un communiqué, les services de l'Etat précisent que 47 agrumes plantés et environ 6 000 plants d'agrumes en pot font l'objet de cette mesure. Les services de la DAAF épaulés par une vingtaine de gendarmes ont du intervenir.

Les plants de la pépinière sont atteints du chancre citrique. Un parasite qui s'attaque exclusivement aux agrumes. Ces espèces sont particulièrement surveillées par les services de l'Etat compte tenu de l'épidémie constatée dans le nord de la Martinique.

Selon la préfecture, c'est la première fois qu'on retrouve des traces de la maladie au sud des premiers secteurs d'observation. Saint-Pierre, Morne-Rouge, Ajoupa-Bouillon, Basse-Pointe et le Lorrain étaient pour l'instant les seules communes touchées par le phénomène.

La lutte contre le chancre citrique est obligatoire. La destruction des plants d'agrumes de la pépinière du Gros-Morne visent à contenir la prolifération de la maladie.

La Martinique est le seul territoire de la Caraïbe infesté par le chancre citrique, maladie contagieuse et sans remède qui menace les 120 vergers de la filière entière. Il s’agit également de protéger les jardins particuliers.