Violences et incendies : une nuit plus calme que les précédentes en Martinique

Par 28/11/2021 - 08:45 • Mis à jour le 28/11/2021 - 08:42

Une nuit plus calme s'est déroulée hier soir (du 27 au 28 novembre), pour une sixième nuit de violences nocturnes. Des pillages ont été déplorés ainsi que des incendies allumés.

    Violences et incendies : une nuit plus calme que les précédentes en Martinique
Une décharge sauvage à proximité de la Trompeuse a été incendiée ©CC / RCI Martinique

De multiples incendies

Cette nuit a été moins marquée par des faits de violence que les précédentes en Martinique, mais de nombreux incendies ont une nouvelle fois été allumés un peu partout sur le territoire.

Dès la tombée de la nuit, un dépôt sauvage d’ordure en contre bas de l’usine de traitement et de valorisation de la Trompeuse à la Zac de Rivière Roche au Lamentin a été incendié.

Une épaisse colonne de fumée s'en dégageait encore ce matin et pouvait laissé croire qu’il s’agissait de la Trompeuse une nouvelle fois. En réalité, il s'agissait de nouveaux foyers qui repartaient au petit matin.

En outre, des feux ont également été signalé au Morne rouge, François et à Rivière-Salée. A Mahault, et  à Saint-Joseph, les rond-point sont restés occupés encore toute la nuit.

Racket et pillage

Sur tout le secteur police, Lamentin et Fort-de-France, les forces de l’ordre ont été très mobilisées.

Il ne s'agit donc pas d'un retour au calme pour autant. Cinq personnes ont été interpellées au cours de la nuit, selon la police.

Deux faits majeurs sont à noter. Avec pour la troisième nuit consécutive, des jeunes de la cité Ozanam qui ont tenté de mettre le feu au centre commercial Batelière, avant d'être repoussés par la gendarmerie.

Et des scènes de racket envers les automobilistes constatées à Ducos. Des extorsions faite par une vingtaine de personnes armées de fusils sur le barrage. D'autre part, des cambriolages et pillages de magasins et salon de coiffure ont une fois encore eu lieu. Plusieurs radars ont été incendiés. Des feux de poubelles et véhicules également ont été allumés un peu partout sur le territoire : à Fort-de-France, Schoelcher, Morne-Rouge et au François. 

Aucun blessé n'est à déplorer ni côté police ou gendarmerie, ni côté pompiers. Même si tous on essuyé une fois encore des jets de projectiles lors de leurs différentes interventions cette nuit. Car des bandes de jeunes n’ont pas hésité une fois de plus à caillasser les sapeurs pompiers, qui tentaient d’intervenir sur les feux allumés.

Alors entre Fort-de-France et Schoelcher, on pouvait circuler vers 6h du matin, bien qu'en slalomant entre voitures calcinées et amas de pneus encore fumants.

Enfin ce matin, police et gendarmerie se sont rendu sur le port de commerce pour s'assurer de la libre circulation, afin de réapprovisionner notamment les supermarchés, et éviter les pénuries.

Tags