12ème semaine de don de moelle osseuse : « sauver une vie c'est juste magique »

Par • Mis à jour le 13/03/2017 - 13:33

Lancement ce lundi 13 mars 2017 de la 12ème semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse. En France, moins de la moitié des patients bénéficient d'une greffe. Il faut multiplier les donneurs afin d'avoir un panel diversifié. En effet, hors fratrie, la chance de trouver un donneur compatible est d'une chance sur un million.

    12ème semaine de don de moelle osseuse : « sauver une vie c'est juste magique »
Depuis ce lundi 13 mars 2017 et jusqu’au vendredi 17 mars 2017 se tient la 12ème semaine nationale de don de la moelle osseuse.

L’objectif est de sensibiliser à l’importance du don de moelle osseuse et de répondre aux interrogations de la population qui confond souvent la moelle osseuse avec la moelle épinière. Contrairement à cette dernière, les cellules sont prélevées soit dans le sang soit dans les os du bassin et se régénèrent après quelques jours selon le docteur Hélène Mandin, biologiste du centre donneur Antilles.



En Martinique cette initiative a déjà débuté depuis samedi 11 mars, une permanence d’information et d’inscription sur le fichier des donneurs volontaires était organisée à l’EFS. Grâce à celle-ci douze nouveaux donneurs ont été enregistrés.

Le registre des donneurs antillais fort de 1 100 noms comporte plus de femmes que d’homme, respectivement 61% et 39%.

Grâce à la campagne de cette année, les organisateurs souhaitent recruter quatre-vingt nouveaux donneurs. La pluralité des donneurs est essentielle car il existe seulement une chance sur 1 million de trouver un donneur compatible pour un patient hors fratrie. La greffe de moelle osseuse traite 80% des maladies sanguines.

Marie-Ange, 20 ans, étudiante à l’Université des Antilles s’est inscrite sur le fichier des donneurs.Elle s’est inscrite car elle veut sauver des vies.



Sandra est agée de 45 ans, cela fait plus de dix ans qu'elle est inscrite. Pour elle c'est une évidence.



Chaque année en France 2 000 patients ont besoin d’une greffe de moelle osseuse. En 2016, 967 patients ont bénéficié d’une greffe de moelle osseuse.

Xavier Chevalier et Hanna Roseau