5000 foyers toujours privés d'électricité

Par 01/10/2016 - 17:54 • Mis à jour le 01/10/2016 - 17:54

Le passage de la tempête tropicale Matthew, le mercredi 28 septembre 2016, a fortement perturbé le réseau électrique. Si 50 000 clients ont été privés d'électricité, 5 000 restes à ce jour sinistrés.

    5000 foyers toujours privés d'électricité
Le passage de la tempête tropicale Matthew, le mercredi 28 septembre 2016 en fin d'après-midi, à sérieusement perturbé le réseau électrique. 50 000 clients ont été privés d'électricité durant 24 heures. Certains d'entre eux sont restés près de trois jours avant un retour à la normal.

À l'heure actuelle, 5 000 clients sont toujours sinistrés et EDF travaille en ce moment afin de dépanner le plus rapidement ses clients.

Dès 6 heures ce maint (samedi 1er octobre 2016) les équipes d'EDF ont engagé une troisième journée de chantiers de réparation du réseau électrique, fortement endommagé par la tempête tropicale. Une opération qui mobilise 300 agents venus en renfort de la Guadeloupe, de Guyane et de la Corse.

"Ce matin, 2 groupes électrogènes ainsi que 2 fourgons d'interventions sont arrivés en provenance de la Guadeloupe pour les interventions du jour ! Objectif : reconnecter le plus rapidement possible les 5000 foyers encore privés d'électricité.

Les deux groupes ont été installés au Lamentin Quartier Pelletier et au Vauclin Quartier Bellevue. Au total 10 groupes électrogènes de grande puissance sont actuellement en fonctionnement sur l’île." indique EDF dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook.

"Le réseau de la Martinique est déjà le plus enterré de France"

Pour Ralph Monplaisir, président du SMEM (syndicat mixte d'électricité de la Martinique) il a réaffirmé cette volonté d’avoir un réseau performant. De nombreux efforts ont été consentis ces dernières années. "Nous travaillons à augmenter encore ce réseau, tout en sachant que jamais tout le réseau ne sera enterré, car il y a des endroits où c'est impossible pour des raisons diverses.

Aujourd'hui nous avons un pourcentage de l'ordre de 60% de notre réseau qui est sous terrain. Pour augmenter ce pourcentage, nous travaillons avec EDF sur le réseau de demain (...) Il y a vraiment du travail qui se prépare, le réseau de demain sera beaucoup plus enterré qu'aujourd'hui alors que celui de la Martinique est déjà le plus enterré de France".

L'intégrale de son interview est à écouter ci-dessous :



Sullyvan.D avec JMP