Abolition de l'esclavage : "je suis Caribéen"

Par 22/05/2016 - 19:31 • Mis à jour le 22/05/2016 - 19:31

Les commémorations de l’abolition de l’esclavage ont commencé ce samedi, 21 mai 2016, sur la place de la Savane, à Fort-de-France. Un spectacle haut en couleurs avec des danses, des chansons et des messages forts a été proposé en souvenir de cette date importante pour notre île.

    Abolition de l'esclavage : "je suis Caribéen"
Près de 60 000 esclaves ont retrouvé leur liberté le 22 mai 1848 en Martinique. En souvenir de ce jour, de nombreuses commémorations sont en cours ce week-end. Le coup d’envoi des cérémonies a été donné par le SERMAC et la ville de Fort-de-France ce samedi, 21 mai 2016, sur la place de la Savane.

La soirée a rassemblé près de 1000 de personnes. Durant 2 heures, les differents artistes se sont succédés sur scène portant des messages à travers des danses, des chansons et des pièces théâtrales.

« C’est un vrai spectacle, c’est profond, il y a une vraie réflexion derrière. Assumer ce patrimoine que nous avons c’est une véritable victoire sur l’esclavage, sur le mal », selon David Macaire, l’archevêque de Fort-de-France qui était présent à la cérémonie.

Durant les performarces, en arrière plan des messages ont tourné en boucle. Un a particulièrement marqué les spéctateurs: « Je suis Caribéen ».

« Pour moi c’est peut-être le plus essentiel aujourd’hui d’affirmer que oui, on a des racines africaines, certes, mais nous sommes Caribéens, Martiniquais. Nous sommes dans l’ensemble français et européen, c’est institutionnel, il faut respecter cela, mais nous sommes avant tout Caribéens. Je suis Caribéen » , selon Serge Letchimy,député et ancien président du Conseil régional. Il a ouvert la cérémonie sur la place de la Savane.

Les commémorations se poursuivent ce dimanche 22 mai 2016, aux sons des tambours, dans plusieurs endroits de l’île.

Veranika Chyhir et Xavier Chevalier