Aéroport Aimé Césaire : "Avant on débarquait par escabeau"

Par • Mis à jour le 08/07/2015 - 16:47

L’aérogare de l’aéroport Aimé Césaire a tout juste 20 ans. L’inauguration du nouveau bâtiment avait eu lieu le 8 juillet 1995 et cette dernière avait été marqué par un évènement spectaculaire : une escale du mythique concorde en Martinique !

    Aéroport Aimé Césaire : "Avant on débarquait par escabeau"
Le Concorde ne s’est posé qu’une demi-douzaine de fois en Martinique et la dernière était il y a tout juste 20 ans : le 8 juillet 1995. Ce jour-là, - à l'occasion de l'inauguration du nouvel aérogare - le public avait la possibilité d'embarquer à bord du supersonique pour un vol de démonstration d’une heure. "Nous avions à l'époque offert aux martiniquais la possibilité de faire une heure de vol ! Au cours de cette heure de vol le Concorde dépassait la vitesse mach 2 et c'était une impression extraordinaire de voler à cette vitesse là ! "

Une occasion exceptionnelle de découvrir cet avion hors norme, retiré du service depuis un peu plus de 10 ans. L’actuel président du directoire de la SAMAC (Société de l’Aéroport Martinique Aimé Césaire) était déjà le responsable des services aéroportuaires à l’époque et il se souvient avec passion de cet engin. "Le Concorde c'est pas un avion comme les autres, déjà au décollage l'accélération de cet avion vous colle au siège et surtout il montait suffisement haut pour qu'on puisse apercevoir la rotondité de la terre. C'est la dernière fois que le concorde venait en martinique, à l'occasion de l'inauguration des nouvelles installations de l'aérogare, c'était le 8 juillet 1995."

"Dans l'ancien aérogare on débarquait par escabeau !"

Outre ce vol exceptionnel du Concorde en Martinique, l’inauguration de l’aérogare du Lamentin a considérablement amélioré les conditions d’embarquement et de débarquement des passagers; "dans l'ancien aérogare on débarquait par escabeau !" se rappelle Frantz Thodiard président du directoire de la SAMAC (Société de l’Aéroport Martinique Aimé Césaire).

Les festivités des 20 ans de la nouvelle aérogare ne débuteront qu’en septembre prochain. Ce sera aussi l’occasion de présenter le nouveau conseil de surveillance de l’aéroport Martinique Aimé Césaire. Lors de la dernière AG fin juin, René Brun a été élu président du conseil de surveillance en remplacement de Manuel Baudouin.

Audrey Ollon et Béatrice Vandevoorde