"Aujourd'hui on est pris à la gorge, les fournisseurs ne suivent pas, la banque ne suit pas"

Par • Mis à jour le 02/02/2016 - 15:32

Les patients des hôpitaux Pierre Zobda Quitman (la Meynard), Mangot Vulcin, Lamentin Bourg et Trinité, n’ont pas eu de petits pains dans leur plateau repas, hier, lundi ! Finalement un compromis a été trouvé avec le gérant de la boulangrie-pâtisserie et les petits pains devraient normalement être livrés dès ce mardi 02 février 2016.

    "Aujourd'hui on est pris à la gorge, les fournisseurs ne suivent pas, la banque ne suit pas"
La boulangerie-pâtisserie, "La chocolatine" à Dillon n’a pas livré sa commande quotidienne de 3500 petits pains aux hôpitaux Pierre Zobda Quitman de La Meynard, Mangot Vulcin, Lamentin Bourg et Trinité hier lundi. Jean-Pierre Janvier, le gérant de "La Chocolatine" s’offusque de ne pas avoir été payé depuis le mois de juin 2015."Aujourd'hui on est pris à la gorge, les fournisseurs ne suivent pas, la banque ne suit pas", déplore t-il.

L’hôpital n’a pas tardé à réagir et finalement un compromis a été trouvé, les patients auront ce mardi leur petit pain. "J'aurai un virement et on doit se rencontrer au courant du mois pour renégocier", a précisé le gérant.

Ce défaut paiement qui a été pointé du doigt ne serait pas le premier; c'est ce que répètent souvent les syndicats santé ! Magalie Zamor, secrétaire générale CGTM santé l'a confirmé ."Nous savons que régulièrement il y a des fournisseurs qui bloquent, tous les jours nous rencontrons les mêmes difficultés".

L’hôpital paie les petits et gros fournisseurs dans un délai de six mois... Une précision importante selon Elie Bourgeois le directeur de l’offre de soins à l'ARS Martinique qui rappelle que "c'est la contribution de tous qui permettra à cet hôpital de redresser la tête".

Jean-Pierre Janvier le gérant de la boulangerie n’a pas souhaité communiquer le montant de la créance. Cet exemple démontre une fois de plus les difficultés financières du CHUM. Les 6 syndicats santé de la Martinique ont déposé un préavis de grève illimitée à compter de jeudi 4 février 2016.

Audrey Ollon et Pascal Michaux