BTP : dossier des dettes fiscales et sociales sur la table

Par 17/05/2016 - 14:03 • Mis à jour le 17/05/2016 - 14:03

Les entrepreneurs du BTP feront face aux autorités des finances et de la SECU ce mardi, 17 mai 2016. Les retards des paiements se sont accumulés depuis l’année 2009. La plupart des entreprises en Martinique sont gravement endettées à cause du manque de la commande publique.

    BTP : dossier des dettes fiscales et sociales sur la table
La réunion du Haut commissariat de la commande publique doit se tenir ce mardi, 17 mai 2016, à la préfecture de la Martinique. Cette fois, c’est le dossier des dettes fiscales et sociales des entreprises de BTP qui sera au centre de la préoccupation des autorités. Tous les acteurs concernés par ce dossier seront présent autour d'une table.

Le manque du marché a conduit à des arriérés des paiements qui se sont accumulés depuis l’année 2009. Quasiment toutes les entreprises en Martinique sont gravement endettées.

« Il y a 800 des entreprises en Martinique. Je pense que les 800 entreprises sont concernées par des difficultés, à part des grosses entreprises qui ont travaillé sur des gros chantiers des deux-trois dernières années. Les autres ont souffert de ce manque de marché. Aujourd’hui les entreprises sont entre 30 et 50 milles euros de dettes fiscales et sociales, c’est énorme si on rapporte ça à la taille des entreprises qui sont concernées », selon Hervé Etile, chef d’une des entreprises BTP en Martinique.

Les entrepreneurs doutent que leur situation d’endettement vis-à-vis des finances publiques et de la sécurité sociale les prive des marchés. Pour pouvoir reprendre les marchés, les entreprises doivent gérer ces passifs. Mais pour gérer les passifs, il faut avoir du travail. Les entrepreneurs demandent aux autorités de rapporter les dettes et leur donner l'accès au marché public.

« Aujourd’hui autour de la table il faudra bien expliquer qu’on n’a pas pu travailler pendant de nombreuses années et on a maintenu le personnel quand même. ».

La réunion de ce mardi doit apporter de nouveaux avancés au développement de la situation dans le secteur BTP aux Antilles. Les revendications des entrepreneurs de ne pas avoir de travail sont en cours depuis le mois d’avril 2016.

Plusieurs réunions des professionnels et des autorités ont eu lieu en Martinique et en Guadeloupe.

Sur ce sujet :

Le convoi de la colère des professionnels de BTP en Martinique

BTP : toujours en attente d'information

Le BTP passe à l'offensive

"Les entreprises sont en train de survivre, nous sommes au bord de la disparition"

Veranika Chyhir et Jean-Marc Pulvar