Béatrice Cormier : une rectrice à la tâche et sensible à l’engagement en faveur de la jeunesse

Par • Mis à jour le 13/03/2016 - 18:04

Nommée il y a moins de deux semaines à la tête de l’académie de la Martinique, en remplacement de Catherine Bertho-Lavenir, Béatrice Cormier a, pour une de ses premières sorties publiques, présidé, samedi 12 mars 2016, une cérémonie de remise des Palmes Académiques à vingt-sept martiniquais.

    Béatrice Cormier : une rectrice à la tâche et sensible à l’engagement en faveur de la jeunesse
Béatrice Cormier, la nouvelle rectrice de l’académie de la Martinique a présidé, ce samedi 12 mars 2016 à l’hôtel « la Batelière » à Schœlcher, une cérémonie de remise des palmes académiques à vingt-sept récipiendaires martiniquais.

« C’est le jour où l’on rend hommage à toutes ces personnes qui s’engagent pour notre jeunesse. Et tout aujourd’hui nous dit que cet engagement est de plus en plus important et fondamental pour l’avenir ».

Parmi les heureux promus, lors de cette cérémonie organisée par l’Association des membres de l’Ordre des Palmes académiques de la Martinique (AMOPA), on compte des enseignants actifs et retraités, des personnels administratifs et des agents de l’Education Nationale.

Au nom de la ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem, dix-sept d’entre eux ont été élevés au grade de chevalier, six à celui d’officier et deux ont obtenu une cravate de commandeur.

La rectrice Béatrice Cormier a bien-sûr félicité les personnes distinguées. Elle a également profité de la cérémonie pour avoir des échanges plus professionnels avec les personnalités présentes.

« En général, les échanges sont bons dès lors qu’ils sont constructifs. Ceux-là sont très chaleureux, c’est une fête, d’autres seront peut-être plus difficiles », une allusion à certains dossiers qui attende la rectrice.

Mais s’ils sont constructifs ce sera le principal. La tâche démarre et elle a même un peu démarré puisque j’ai déjà pris les premiers contacts, ouvert des premiers dossiers, mais il faut aussi du temps, il faut que je découvre, mais je suis à la tâche», a confié Béatrice Cormier à RCI Martinique.
Jean-Philippe Ludon avec Veranika Chyhir et Pascal Michaux