CEREGMIA : pas de révocation pour Fred Célimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin

Par • Mis à jour le 17/06/2015 - 12:19

Moins de 10 jours après s'être réunie, la section disciplinaire du Conseil d'Administration de l'Université de Toulouse 1 Capitole a rendu sa décision dans l'affaire du Ceregmia. Fred Célimène est interdit d'exercer des fonctions de direction de laboratoire de recherche pendant une durée de 5 ans à l'UAG. Kinvi Logossah, professeur des Universités et Éric Carpin, maître de conférences ont, eux, écopé d'un blâme. La présidente de l'université, selon son avocat, envisage de faire appel de la décision. Corine Mencé-Caster réclamait leur révocation.

    CEREGMIA : pas de révocation pour Fred Célimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin
(Mis à jour le jeudi 18 juin 2015)

Poursuivis pour "des fautes supposées de nature financière dans la gestion du Céregmia" et "des faits de harcèlements, insultes publiques ou encore violence morale", l'ancien directeur de ce laboratoire de recherche, le professeur Fred Célimène, Kinvi Logossah, professeur des Universités et Eric Carpin, maître de conférences ont été sanctionnés par la commission disciplinaire de l'Université de Toulouse 1 Capitole.
Mais ils ne l'ont pas été à la hauteur des souhaits de la présidente de l'Université des Antilles. Corine Mencé-Caster demandait leur révocation. Son avocat Maître Olivier Bureth, invité de la rédaction de RCI mercredi matin a indiqué que sa cliente ferait appel de la décision de la commission disciplinaire.

Une décision qui déçoit en tout cas du côté de la présidence de l'Université des Antilles. D'autant, comme l'a fait remarquer Me Olivier Bureth sur RCI ce matin que plusieurs pièces du dossier, très importantes à ses yeux, n'ont pas été prises en compte par la commission disciplinaire de l'Université de Toulouse 1 Capitole. C'est en revanche la satisfaction qui prévaut chez Me Philippe Edmond-Mariette, l'avocat de Fred Célimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin.