Chambre de Métiers de Martinique : un seul candidat pour le fauteuil de président ?

Par 15/09/2016 - 16:44 • Mis à jour le 15/09/2016 - 16:44

N'y aura-t-il finalement qu'une liste de candidats en lice pour la gouvernance de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de la Martinique ? A la clôture du dépôt des candidatures, le lundi 12 septembre 2016, en préfecture, seule des deux listes de candidats annoncées, celle du photographe Henri Salomon a été enregistrée. L'autre candidat, Henri Basson, représentant des artisans bouchers, s'est vu refuser sa liste. Il avait 48 heures pour présenter un recours devant le tribunal administratif....

    Chambre de Métiers de Martinique : un seul candidat pour le fauteuil de président ?
La bataille électorale entre les deux Henri aura-t-elle lieu ? Les élections d'octobre 2016 de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Martinique pourraient ne mettre en lice qu'une liste de candidats. En l'occurrence, celle d'Henri Salomon "Fier d'être artisan 972" qui a bien été enregistrée par le bureau des élections de la préfecture de Martinique.

Celle de son concurrent déclaré Henri Basson, représentant des artisans-bouchers ne l'a pas été en revanche. Elle n'était juridiquement pas conforme. Une notification en ce sens lui a été remise. Henri Basson avait jusqu'à mercredi 14 septembre 2016 pour présenter un recours devant le tribunal administratif de Fort-de-France.

Ce recours a finalement été déposé auprès du TA mercredi en milieu d'après-midi. Il devrait être examiné par le juge administratif dans un délai de trois jours. A charge pour lui de dire si les raisons invoquées par l'administration préfectorale pour rejeter la liste d'Henri Basson sont recevables et de justifier ainsi ce refus.

L'administration préfectorale dispose de cinq jours pour publier l'arrêté et déterminer les listes appelées à présenter des candidats aux élections de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat. Seul, cet arrêté préfectoral dira ce qu'il en est exactement.

Henri Basson et sa liste sont maintenant suspendus à la décision du TA dont l'audience, compte tenu du week-end à venir et du délai légal, devrait être fixée très rapidement. Sous réserve des éventuelles possibilités d'appel, si la décision était négative, Henri Basson se verrait contraint de laisser la voie libre à son concurrent.

Une élection qui apparaitrait ainsi sans grand enjeu et qui pourrait être marquée par un fort taux d'abstention. L'abstention devenant ainsi l'unique adversaire d'Henri Salomon.
Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci