Chambre de Métiers et de l'Artisanat : victoire sans surprise de la liste d'Henri Salomon "Fier d'être artisan 972" aux élections consulaires

Par 20/10/2016 - 13:44 • Mis à jour le 20/10/2016 - 13:44

Sans surprise, la liste du photographe Henri Salomon, "Fier d'être artisan 972", a remporté, mercredi 19 octobre 2016, l'élection à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Martinique. L'élection était déjà pliée d'avance en l'absence de toute liste d'opposition. Celle d'Henri Basson n'avait n'avait pas été admise à se présenter. Henri Salomon succédera donc à Hervé Lauréote.

    Chambre de Métiers et de l'Artisanat : victoire sans surprise de la liste d'Henri Salomon "Fier d'être artisan 972" aux élections consulaires

Le nouveau visage de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Martinique sera celui du photographe Henri Salomon. Tête de liste de Fier d'être artisan 972, il a remporté l'élection consulaire avec 558 voix pour sa lite sur les 676 votants décomptés lors du dépouillement opéré, mercredi 19 octobre 2016, en préfecture de Martinique.

Le résultat était connu d'avance. Et pour cause, la seule liste d'opposition d'Henri Basson avait vu son enregistrement refusé par les services administratifs et ce refus avait été confirmé devant le tribunal administratif de Fort-de-France.

En dépit de cette victoire annoncée, Henri Salomon ne boude pas son plaisir. Il s'est dit content du résultat et s'est félicité d'avoir pu mobiliser les artisans sur le terrain quotidiennement depuis juin 2016.

Pas sûr qu'il y soit vraiment parvenu au vu d'une très faible participation certainement liée à l'absence d'enjeu dans cette élection consulaire. Qu'à cela ne tienne, Henri Salomon veut "travailler pour ceux qui ont voté comme pour ceux qui n'ont pas voté".

Au micro d'Yvonne Guilon sur RCI Martinique, ce jeudi 20 octobre 2016, le prochain président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Martinique, a esquissé sa feuille de route pour la nouvelle mandature.

Elle sera tournée vers l'avenir avec l'ambition de faire de l'artisanat martiniquais un secteur d'excellence. Parallèlement aux formations traditionnelles des artisans (gestion, financement etc..), il veut engager les artisans dans l'univers numérique en les familiarisant aux outils digitaux.

Il compte pour ce faire sur le soutien des partenaires institutionnels comme les collectivités locales.

Jean-Philippe Ludon @jpludonrci