Covid-19 : ce qu'il faut savoir pour voyager depuis et vers l'hexagone

Par 01/02/2021 - 15:22
01/01/2020 - 00:00

Motifs impérieux, tests PCR, septaine : détaillons ce qu'il faut retenir pour voyager entre la Martinique et l'hexagone. Si les motifs impérieux redeviennent obligatoires pour voyager entre les territoires d'Outre-Mer et l'hexagone, le test PCR est également obligatoire de l'hexagone vers la Martinique. Retrouvez dans cet article l'attestation nécessaire pour voyager.

    Covid-19 : ce qu'il faut savoir pour voyager depuis et vers l'hexagone

Motifs impérieux entre l'hexagone et les territoires d'Outre-Mer

Les motifs impérieux redeviennent obligatoires en direction et en provenance des territoires d'Outre-Mer. Une mesure qui entre en application à partir de demain mardi 2 février à minuit.

C'est ce qu'a annoncé le premier ministre Jean Castex, vendredi dernier. Georges Salaün, directeur de cabinet du préfet de Martinique, explique sa mise en oeuvre :

C'est une décision d'application par décret, donc c'est une mesure nationale qui s'applique à tous les territoires d'outre mer, pas seulement à la Martinique, et qui prévoit une mise en application à partir de demain 2 février à minuit

Le motif impérieux nécessaire pour voyager est donc la raison professionnelle, familiale, ou le motif de santé. Quant aux personnes encore en vacances sur l'île, elles pourront rentrer chez elles en cochant la case "motif impérieux", comme l'indique le directeur de cabinet :

Quand vous êtes en Martinique en vacances et que vous souhaitez retourner à votre domicile, c'est un motif impérieux

Pour ce faire, avant l'embarquement, le voyageur doit remplir une attestation en mentionnant la raison du déplacement et cocher l'un des critères.

Pour s'assurer du suivi de cette mesure, des contrôles sont effectués par les compagnies aériennes à l'embarquement à Orly ou à Roissy Charles-de-Gaulle, et également à l'aéroport Aimé-Césaire par l'ARS.

Une septaine à l'arrivée en Martinique

La septaine est toujours en vigueur à l'arrivée en Martinique.

Sur la même attestation que celle mentionnant le motif du voyage, le voyageur s'engage à effectuer une septaine à l'arrivée en Martinique et un nouveau test PCR une semaine plus tard. Pour circuler librement sur l'île, ce dernier test doit être négatif à l'issue de ces sept jours d'isolement.

Un test PCR négatif effectué au moins 72 heures avant le départ en destination de Martinique

Un test PCR négatif effectué au moins 72 heures avant le départ reste obligatoire de l'hexagone vers la Martinique. 

Ce test n'est cependant pas encore obligatoire dans le sens de la Martinique vers l'hexagone. Mais il pourrait le devenir à partir de la mi-février.

La mise en place de cette mesure vise également à protéger l'hexagone du variant brésilien. Car s'il est absent pour l'instant des Antilles, il circule actuellement en Guyane. Et les autorités craignent qu'il arrive en Martinique et en Guadeloupe.

Ces variants ne peuvent d'ailleurs pas être détectés pour le moment par les laboratoires de Martinique. Tous les tests positifs au Covid-19 sont envoyés dans l'hexagone pour vérifier s'ils le sont aussi aux variants du virus. Mais cela devrait changer d'ici un mois, comme l'explique Yves Nabeti, pharmacien biologiste à Biosanté :

D'ici un mois maximum, les laboratoires privés et le centre hospitalier pourront indiquer de quels variants il s'agit, le temps de recevoir les réactifs

 

Tags