Etudes en métropole :"Beaucoup de jeunes ne s'engagent pas parce que les parents ne peuvent pas suivre"

Par • Mis à jour le 04/05/2015 - 14:54

800 euros par mois pour des études supérieures dans l’hexagone, c'est la facture moyenne des parents martiniquais qui accompagnent leur enfant dans cette aventure. Ce coût relativement élevé prive de nombreux jeunes de cette opportunité de voyage.

    Etudes en métropole :"Beaucoup de jeunes ne s'engagent pas parce que les parents ne peuvent pas suivre"
A la rentrée prochaine, deux tiers des lycéens environ vont poursuivre leur cursus universitaire en Martinique ! Certains par choix, d’autres justement parce qu’ils n’ont pas la possibilité de partir ! En effet, partir faire ses études dans l’héxagone cela coûte cher, très cher même; par conséquent beaucoup de nos jeunes préfèrent y renoncer. A l'image d'Alexandra qui souhaitait - pour ses études supérieures - partir en métropole. Faute de moyens la jeune fille a changé ses plans "c'est assez cher donc j'ai décidé d'aller à l'université de Martinique" a t-elle indiqué.

Des aides existent

Il existe bien sûr des aides de la CAF, du CROUS, des bourses de l’enseignement supérieur (en fonction des ressources), la prise en charge d’un billet d’avion par LADOM ou encore un prêt d’études supérieures à taux zéro... mais ces aides demeurent insuffisantes !
Partir dans l'hexagone afin de poursuivre ses études cela coûte cher ! Entre les frais d’inscription, l’alimentation, les vêtements pour affronter le froid, le transport, les dépenses de la vie courante et surtout le logement, un étudiant dépense entre 700 à 850 euros par mois en moyenne ! " Beaucoup de jeunes ne s'engagent pas dans cette voie parce que les parents ne peuvent pas suivre." a indiqué Georges Arnaud, la directrice du CIO de Fort-de-France.

De plus, les dépenses des étudiants en grandes écoles ou dans des écoles privées sont plus élevées que celles de leurs amis qui étudient à l'université.

Audrey Ollon et Sandrine Huillet