Grève générale et illimitée en Guyane

Par 27/03/2017 - 14:22 • Mis à jour le 27/03/2017 - 14:22

La situation en Guyane reste préoccupante. Officiellement, une grève générale et illimitée débute ce lundi 27 mars 2017 à l’appel de trente sept syndicats réunis sous la bannière de l’Union des Travailleurs Guyanais (UTG). Le gouvernement lance « le pacte d’avenir ». Une délégation composée de plusieurs ministres doit se rendre sur place si et seulement si la sécurité est garantie.

    Grève générale et illimitée en Guyane
L’envoi de la mission interministérielle samedi 25 mars 2017 n’a pas permis de débloquer la situation.

Les six hauts fonctionnaires dirigés par l’ancien préfet de Guyane Jean-François Cordet ont indiqué travailler en temps réel sur les revendication portés par les différents responsables en vue d'une sortie de conflit.

Notamment au niveau de la santé, annonçant que le centre médico chirurgical de Kourou ne sera pas vendu à un groupe de santé privé à but lucratif.
De plus, Michel Yayel, commissaire général à la stratégie et à la prospective, annonce un investissement de quarante millions pour moderniser l’hôpital de Cayenne et permettre le paiement de dettes.



Le premier ministre Bernard Cazeneuve avait déjà fait des annonces lors de son déplacement en Guyane en fin d'année 2016 sur la question de la sécurité.

Il a annoncé ce lundi 27 mars, l’envoie d’une délégation composée de plusieurs ministres avant la fin de la semaine en fonction de l’avancée de la situation, ainsi que la signature d’un « pacte d’avenir ».


Image retirée. Les membres de la mission interministérielle© N. Maltaverne
Xavier Chevalier et Natacha maltaverne