L'Assaupamar de nouveau mobilisée contre la centrale électrique Galion 2 d’Albioma

Par 23/02/2017 - 16:48 • Mis à jour le 23/02/2017 - 16:48

L'Assaupamar s'est de nouveau mobilisée, ce mercredi soir (22 février 2017) peu avant 19 heures près du stade de Dillon à Fort-de-France. Ils voulaient empêcher le transfert de la cheminée de la centrale électrique Galion 2 d'Albioma. Cheminée qui n'est pas encore arrivée. Les membres ont promis de rester sur place et de revenir tous les soirs pour empêcher ce transfert.

    L'Assaupamar de nouveau mobilisée contre la centrale électrique Galion 2 d’Albioma
La détermination de l'Assaupamar ne faiblit pas.

Pour cause, les membres de l'association écologiste martiniquaise étaient rassemblés près du stade de Dillon à Fort-de-France, hier soir (mercredi 22 février 2017).

Les membres voulaient empêcher le transfert de la cheminée de la centrale électrique Galion 2 d’Albioma car ils ont entendu que cet élément allait être acheminé à Trinité, lieu d’implantation de cette usine de co génération.

Finalement, la cheminée n'est pas arrivée et n'a donc pas été transférée. Ils ont promis de rester sur place et de revenir tous les soirs pour empêcher ce transfert.

Sur le plan judiciaire, le tribunal administratif a annulé l'arrêté préfectoral d'exploitation de mars 2014 de l'usine Galion 2 à Trinité. Une décision qui a satisfait l'Assaupamar.

Mais la société Albioma a saisi la cour administrative d'appel de Bordeaux.

Olivier Berisson le président de l’Assaupamar rappelle les buts de ce rassemblement du mercredi soir (22 février 2017) près du stade de Dillon à Fort de France.



Sullyvan.D avec Yvonne Guilon