La mauvaise météo perturbe la production locale de fruits et légumes

Par • Mis à jour le 20/01/2017 - 18:31

Les importantes précipitations qui arrosent la Martinique depuis trois mois perturbent fortement la production maraîchère. Les agriculteurs comme les structures de vente souffrent de cette problématique. Dans les rayons et sur les étales, les fruits et légumes importés occupent toute la place.

    La mauvaise météo perturbe la production locale de fruits et légumes
Citrons, aubergines, piments, patates douces ou encore oranges, les produits maraîchers manquent dans les rayons des supermarchés de la Martinique.

Une situation causée par la tempête Matthew fin septembre et par les fortes pluies de ces dernières semaines.

La coopérative agricole des vergers et jardins tropicaux de Martinique située à Ducos écoule les fruits et légumes d’une cinquantaine d’agriculteurs. Selon ses responsables, il manque 500 tonnes de produits dans ses étals, par rapport au prévisionnel réalisé pour la fin de l’année 2016.

Une pénurie qui pose des problèmes financiers tant pour elle que pour les maraîchers.

"Nos maraîchers sont vraiment dans une grande souffrance. Depuis ces derniers mois, ils ne peuvent ni planter ni labourer et parfois même, ils ne peuvent pas accéder à leur exploitation. On constate aussi qu'ils n'ont pas de revenus. Ils ne peuvent donc pas acheter de semences pour relancer leur activité", explique Clara Apocal, responsable administrative et financière de la coopérative.

La structure peine d'ailleurs à venir au secours des producteurs. "On se trouve impuissant face à cette situation. Nous ne pouvons pas alimenter la grande distribution et nos clients habituels. Il manque de la patate douce, des dachines, des pastèques, des citrons, des oranges, des aubergines etc. Les volumes sont très minimes", ajoute Clara Apocal.

Yvonne Guilon