La prise en charge de la santé mentale durant le confinement

Par 06/05/2020 - 12:57
01/01/2020 - 00:00

La prise en charge de la santé mentale de la population depuis le confinement s’appuie sur 3 organisations complémentaires.

    La prise en charge de la santé mentale durant le confinement

La prise en charge de la santé mentale de la population depuis le confinement s’appuie sur 3 organisations complémentaires.

L’accueil des urgences psychiatriques et les prises en charge de patients

Depuis plusieurs jours, l’accueil des urgences psychiatriques ne se fait plus au CHUM mais au Centre Hospitalier Maurice Despinoy (CHMD). L’objectif est de garantir l’accueil des patients en toute sécurité et l’amélioration des conditions de travail des professionnels de santé. 

Une unité dédiée à l’accueil de patients COVID souffrant de pathologies psychiatriques a été mise en place à Mangot Vulcin. La régulation des patients est réalisée par le Centre 15. L’accueil des urgences psychiatriques pour les patients hors COVID se fait sur le site de Mangot Vulcin selon un circuit dédié, sans crainte de croiser un patient Covid. 

En termes d’activité depuis le confinement, deux constatations sont faites : 

  • Les soins sans consentement déclenchés sur demande d’un proche, d’un directeur d’établissement ou du Préfet sont restés stables par rapport aux données constatées avant la crise sanitaire > une trentaine par mois en moyenne. 
  • Concernant les urgences psychiatriques, une cinquantaine de passages aux urgences pour troubles anxio-dépressifs avec risque a été enregistrée depuis le 17 mars. Ces chiffres ne révèlent pas de hausse d’activité particulière.

Les consultations concernant les addictions

Les consultations ambulatoires sont fondamentales chez les patients dépressifs et chez ceux souffrant de comportements addictifs. Ainsi, les Centres Médico Psychologiques sont restés ouverts et les téléconsultations ont été rapidement mises en place. Une activité très importante a été enregistrée pour les téléconsultations concernant la prise en charge de patients dépressifs ou ayant vécu un choc.

Pas moins de 1 304 téléconsultations ont été réalisées entre la mi-mars et la fin avril. La prise en charge par téléconsultations des patients suivis en addictologie a été intense, notamment pour le suivi des addictions alcool et tabac. Il y a eu 652 téléconsultations au Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention et d’Addictologie du CHUM dont 79 consultations ont été réalisées en présentiel. 

Les cellules d’écoute 

Actuellement il existe trois dispositifs : 

  • Une plateforme nationale via le 0800 130 000 qui fonctionne 7 jours sur 7, 24h sur 24. 
  • La plateforme de psychologues créée par la CTM qui porte assistance depuis le 0800 455 972 du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures. 
  • L’association SOS KRIZ qui répond au 0800 100 811 24 heures sur 24 qui totalise 938 appels reçus entre le 14 mars et le 27 avril parmi lesquels 80% d’appels de femmes, un chiffre révélateur des souffrances au domicile en relation avec des violences familiales.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.