"La question de l'aide juridictionnelle va faire l'objet d'une lutte"

Par • Mis à jour le 19/10/2015 - 20:41

La 3 ème rencontre des avocats s'est tenue du 15 au 18 octobre en Guyane, maître Raphael Constant, bâtonnier de la Martinique y était.

    "La question de l'aide juridictionnelle va faire l'objet d'une lutte"
C'est ce lundi 19 octobre que maître Raphael Constant- le bâtonnier de la Martinique - revient de la Guyane; il a assisté durant plusieurs jours à la 3 ème rencontre des avocats qui s'est tenue du 15 au 18 octobre. Il s'agissait à la fois d'une formation mais également d'une rencontre sur les questions déontologiques de la profession.

A l'ordre du jour il de nombreux thèmes qui font l'actualité de la profession : la question du financement de l'aide juridictionnelle par les avocats a été abordée comme nous l'a confirmé Maître Constant. "La question de l'aide juridictionnelle va faire l'objet d'une lutte qui est actuellement menée par près de 140 barreaux sur le territoire français, je constate que les 3 barreaux de Martinique Guadeloupe et Guyane ont décidé communément - peut-être sous des modalités différentes - de rejoindre ce combat", a t-il indiqué.

Pendant ces trois jours, les bâtonniers ont également évoqué les propositions de placement faites par les banques pour les Antilles Guyane. "Nous avons décidé de nous adresser directement à la fédération française des banques pour expliquer la discrimination de traitement qu'il y a de manière générale entre le consommateur martiniquais guadeloupéen ou guyanais et le consommateur parisien puisque ce traitement discriminatoire ne nous paraît pas tolérable et acceptable", a expliqué Raphael Constant.

Audrey Ollon et Peggy Saint-Ville