Le RFA Lyme Bay est en escale en Martinique !

Par 18/08/2015 - 18:05 • Mis à jour le 18/08/2015 - 18:05

La Baie des Tourelles (Fort-de-France) accueille en ce moment le RFA Lyme Bay. Le navire de soutien qui participe à une mission de 6 mois dans la Caraïbe est dans nos eaux pour 4 jours.

    Le RFA Lyme Bay est en escale en Martinique !
Le RFA Lyme Bay a plusieurs missions ! La première : être en mesure d'apporter une aide humanitaire, la seconde : être réactif afin de pouvoir secourir la population en cas de catastrophe naturelle; il lutte également contre les narcotrafiquants. Le navire est particulièrement bien équipé pour faire face aux situations d'urgence. Parmi les équipements on retrouve un hélicoptère ou encore des ambulances. Le géant des mers permet également la livraison de vivres et de matériels et peut également participer aux recherches en mer en cas de besoin.

Mais pourquoi est - il dans nos eaux en ce moment ? "Les raisons pour lesquelles nous sommes chez vous et dans la caraïbe sont très simples... Il y en a deux ! La première est liée à la saison cyclonique. Nous sommes là comme appui pour les îles avoisinantes et même celles situées au delà en cas de catastrophe naturelle majeure. Enfin nous pouvons aussi intervenir dans la lutte contre le trafic de drogue sur cette zone. C'est un honneur pour nous d'apporter notre expérience en matière de gestion des catastrophes naturelles et puis de pouvoir en quelque sorte participer à votre dispositif d'intervention." a indiqué Paul Minter, le capitaine.

En cas d'intervention, les spécificités de chaque île sont à prendre en compte, il n'existe pas de plan unique dans une situation de crise. "Une chose que nous avons découvert depuis le début de cette mission de 6 mois, c'est que chaque intervention d'urgence dépend de l'endroit où on est, il n'existe pas de plan unique dans ce domaine. Chaque île fait face à ses propres spécificités, et on doit le prendre en compte ! On l'a vu en faisant par exemple les îles vierges qui sont plutôt basses... et en Martinique forcément, c'est tout autre chose!" a conclu le capitaine.

Audrey Ollon et Peggy Saint-Ville