Le Zika décline mais l'épidémie est toujours là

Par 12/08/2016 - 18:34 • Mis à jour le 12/08/2016 - 18:34

La tendance concernant les cas de zika cliniquement évocateurs est en pleine régression depuis le mois de juin 2016. 250 cas cliniquement évocateurs ont été recensés la semaine dernière selon l'Agence Régionale de Santé. Cette dernière précise néanmoins que l'épidémie est toujours en cours.

    Le Zika décline mais l'épidémie est toujours là
L'épidémie de zika est toujours en cours. La tendance du nombre de cas évocateurs est cependant en très nette baisse depuis le déubt du mois de juin. Ainsi à cette période on comptait 1140 cas par semaine contre 250 cas hebdomadaires en ce début du mois d'août.

"Depuis le début de l’épidémie, le nombre cumulé de consultations pour Zika chez un médecin généraliste est estimé à 34 740", indique l'ARS.

Si le virus est présent sur toute l'île "la commune du François enregistre l’incidence la plus élevée avec 96 cas pour 10 000 habitants. Les autres communes enregistrant une incidence supérieure à la moyenne sont, par ordre décroissant : Schœlcher, Robert, Fort-de-France, Saint-Esprit, Marigot et Ducos"

En revanche les communes des Anses-d’Arlet, Basse-Pointe, Diamant, Marin et Prêcheur ne rapportent pas de cas évocateurs de Zika depuis quatre semaines.

479 femmes enceintes contaminées

Depuis l’émergence virale en Martinique, l’infection a été confirmée biologiquement chez 479 femmes enceintes. Ce chiffre correspond au nombre cumulé, depuis l’émergence du virus, de femmes enceintes ayant contracté l’infection et certaines ont déjà accouché.

Vingt-six patients atteints de syndromes de Guillain-Barré (SGB) ont été détectés par le système de surveillance

À noter qu'un décès d’un patient atteint d’un syndrome de Guillain-Barré a été évalué comme directement imputable au Zika.

Karl Lorand (avec l'ARS)