Le confinement est de rigueur jusqu'à dimanche inclus en Martinique

Par 19/11/2020 - 08:44
01/01/2020 - 00:00

Le confinement mis en place le 30 octobre 2020 pour la Martinique doit en principe s'achever le 22 novembre prochain. Une inconnue demeure : que se passera-t-il ensuite ?

    Le confinement est de rigueur jusqu'à dimanche inclus en Martinique

L'épidémie de covid-19 ralentit en Martinique. Les bulletins hebdomadaires de l'Agence Régionale de Santé montrent une diminution du nombre de cas positifs dépistés. Depuis le pic atteint le 27 octobre dernier, 737 cas positifs en une semaine, les indicateurs sont à la baisse.

Cette semaine 348 nouveaux cas et deux décès ont été enregistrés. Une bonne nouvelle en vue d'un déconfinement ?

Difficile à dire car du côté de la préfecture on indique que le préfet n'a pas encore prévu de s'exprimer ce jeudi (19 novembre 2020), jour où se tient en principe le comité territorial consacré aux épidémies. "Le confinement est de rigueur jusqu'à dimanche inclus", indique-t-on.

Un confinement qui s'arrêterait donc pour la Martinique, seul territoire ultramarin concerné par la mesure, trois semaines après son entrée en vigueur. C'est à l'époque le défi qu'avait lancé Stanislas Cazelles : faire ralentir l'épidémie en trois semaines.

Et après ?

Là encore, il est difficile de dire quelle sera l'organisation de la vie en Martinique à partir de lundi prochain. Si ce deuxième confinement qui a été vécu comme une punition par bon nombre de professionnels s'arrête, des mesures de restriction devraient perdurer.

Selon nos informations, plusieurs scénarios sont sur le bureau du préfet avec par exemple la possibilité d'un retour du couvre-feu commercial instauré le 16 octobre dernier.

Avant de prendre une décision et de l'expliquer aux Martiniquais, Stanislas Cazelles multiplie les entretiens. Hier matin par exemple, il a échangé avec Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif de la CTM et Jérôme Viguier, le directeur de l'ARS Martinique. Il rencontrera également les parlementaires, les maires et les socio-professionnels.

Il faudra donc patienter sans doute jusqu'à ce week-end pour connaître le détail des décisions préfectorales.

Tags