L'eau ne proviendrait pas d'une canalisation d'Odyssi

Par • Mis à jour le 06/09/2018 - 13:21

Selon la CTM, du chlore a été retrouvé dans l'eau sous la RN9. Odyssi, la régie communautaire de l'eau, a elle aussi trouvé du chlore dans ses analyses. Pour autant le fournisseur d'eau assure que ce n'est pas une de ses canalisations qui est en cause.

    L'eau ne proviendrait pas d'une canalisation d'Odyssi

Les causes de la faille sur la RN9 sont encore floues. Les expertises ont démontré la présence d’eau dans les sols.

La question est de savoir d’où provient cette eau. La CTM a indiqué que la présence de chlore, laisserait à penser qu’il s’agit d’eau du réseau d’Odyssi. La régie des eaux de la CACEM a elle aussi mené des analyses et selon le président du conseil d’administration, les éléments obtenus prouveraient que le réseau d’Odyssi n’est en rien responsable de l’effondrement de la chaussée de la pointe des sables.

"C'est vrai que les analystes de la CTM auraient détecté un taux de chlore de 0,9 mg dans l'eau. Ce que je veux dire c'est que l'eau qui sort de notre station à Saint-Joseph est à 0,8 mg de chlore. Ce qui prouve que ce n'est pas de l'eau potable. Le réseau en question a été posé et contrôlé par la CTM pour le compte d'Odyssi il y a à peine 3 ans. Ce que je veux dire aussi c'est que c'est un tuyau de 300 et la pression y est de 9 bars. Quand un canalisation comme ça casse, ça provoque un geyser. Donc techniquement, le glissement ne peut pas être expliqué par une rupture d'une telle canalisation. Nous avons quand même pris l'hypothèse au sérieux et nous avons fait une recherche systématique d'éventuelles fuites et nous n'en n'avons pas trouvé", explique Yvon Pacquit, le président d'Odyssi.