L'éducation à domicile comme alternative à l'école

Par 04/03/2016 - 23:16 • Mis à jour le 04/03/2016 - 23:16

L’éducation à la maison devient souvent une véritable alternative pour les enfants en situation particulière. Les parents peuvent choisir les cours par correspondance ou l’instruction en famille avec des contrôles annuels de connaissance. Les deux formules sont efficaces et reconnues par l'Etat.

    L'éducation à domicile comme alternative à l'école
L'éducation à domicile peut être justifiée par plusieurs raisons. Certains parents sont amenés à faire ce choix en raison de la maladie de leur enfant. D'autres, parce que la pratique d'une activité sportive ou artistique n'est pas compatible avec une présence quotidienne de leur enfant dans une école.

Aujourd'hui, les parents peuvent choisir les cours par correspondance publics du Centre National d'Enseignement à Distance (CNED) ou privés. Les premiers suivent les programmes de l'éducation nationale et les copies sont corrigées et notées par des instituteurs d'établissements scolaires. En 2015, en Martinique, 2486 enfants, dont 475 écoliers, étaient inscrits au CNED.

Dans le second cas, à savoir les cours privés, l'instruction à la maison ne fait pas l'objet d'un suivi permanent. En revanche, des contrôles pédagogiques annuels sont réalisés par des inspecteurs de l'éducation nationale.

Pour certains parents, l'éducation à domicile est la voie trouvée pour échapper au système d'enseignement classique.

"Je n'ai rien contre les instituteurs, je trouve que ce métier est merveilleux. Ce sont plutôt les réformes qui me posent problèmes. J'ai du mal à concevoir le but final des réformes et où ils veulent nous emmener. Et je suis aussi en quête d'harmonie. C'était plus simple pour nous d'être à la maison avec un bébé qui venait de naître plutôt que de courir", entre l'école et la maison, confie Lucie Carole, mère de 3 garçons au Diamant.

Les deux aînés de la famille Carole, Macéo, 5 ans et Païquan, 4 ans, étudient à la maison. Ils sont suivis à distance par l'institutrice de l'association "La Sainte Famille". Macéo et Païquan jouent du piano et font de l'équitation. Ils ne sont pas en manque d'amis ou d'interactions avec les membres de la grande famille. Et la question de leur socialisation n'est pas un problème comme on pourrait le penser.

Les parents désireux de prendre la voie de l'instruction à domicile doivent satisfaire à plusieurs obligations. Ils doivent au préalable adresser une demande au maire de leur commune ou à l'inspecteur d'Académie. Une demande qu'ils devront renouveler chaque année.
Veranika Chyhir avec Clara Vincent.