L'égalité filles / garçons au coeur d'un débat

Par 20/04/2016 - 14:38 • Mis à jour le 20/04/2016 - 14:38

L’éducation à la sexualité était au cœur d’un séminaire organisée ce mardi 19 avril 2016 par l’académie de Martinique au lycée Acajou 2... La journée a été rythmée par l'intervention des différents intervenants mais également par des ateliers qui avaient pour objectif la mise en place d'un projet visant à promouvoir l’égalité filles / garçons.

    L'égalité filles / garçons au coeur d'un débat
Tout au long de la journée d'hier mardi 19 avril 2016; sociologues, infirmiers, professeurs et élèves ont pu réfléchir autour de l’égalité entre les filles et les garçons.

Plusieurs sujets tels l’hypersexualisation sociale ont été abordés au cours de la journée; mais l'hypersexualisation c'est quoi au juste ? C’est lorsque les enfants sont appelés à prendre des raccourcis vers l’âge adulte sur le plan de la sexualité (porter des des talons très jeunes ou encore des strings à 8 ans etc...)

Pour Géraldine De Thoré, formatrice en genre et développement et intervenante pour l’association Culture Egalité, les professeurs ont leur rôle à jouer dans la lutte contre cette hypersexualisation et pour elle il est important de "valoriser autre chose que la culture du paraître, et expliquer aux enfants que ce qu'ils voient (la pornographie etc...) n'est pas la réalité." Elle estime également qu'il est important de faire comprendre aux enfants qu'une "fille peut être sexy mais son corps doit être respecté".

Du côté des élèves, ce séminaire leur a permis de réaliser qu’il existe toujours de grosses inégalités entre filles et garçons et que eux aussi ont parfois des stéréotypes... Sarah du lycée professionnel de Place d’Armes et Jérémy du lycée centre sud de Ducos. "On est éduqués comme ça .. Il faudrait plus voir du côté de l'éducation, parler de ce sujet et faire comprendre que ce n'est pas quelque chose de normal" déplore Sarah, élève du lycée professionnel de Place d'Armes.; "ça m'a fait réaliser que j'ai des stéréotypes !" explique Jeremy "le rose c'est pour les filles le bleu pour les garçons, d'où ça vient ?" interpelle t-il "il faut casser tous ces murs pour enlever ces stéréotyes".

Pour Hélène Jacob, infirmière au Collège Eda Pierre du Morne-Rouge, la sexualité reste un tabou dans les familles, même en 2016, elle rappelle qu'il est "important de communiquer avec ses enfants, développer leur esprit critique."

Audrey Ollon et Clara Vincent