"Les Etats-Unis d'Amérique continuent à considérer Haïti comme leur arrière cour"

Par • Mis à jour le 09/07/2015 - 15:15

Pofesseur à la faculté d'Ethnologie de l'Université d'état d'Haïti, Rachel Beauvoir-Dominique a fait le voyage depuis Port-au-Prince pour deux raisons. Elle était l'une des invitées hier soir, du Festival Culturel de Fort-de-France. Le thème du Cénacle était l'héritage des afro-descendants dans la Caraïbe, avec un regard sur le vaudou haïtien. Aujourd'hui elle tiendra une conférence à la maison des syndicats.

    "Les Etats-Unis d'Amérique continuent à considérer Haïti comme leur arrière cour"
Anthropologue haïtienne et militante de Batay Ouvriyé, Rachel Beauvoir-Dominique tiendra une conférence ce jeudi soir à 18h00 à la Maison des Syndicats. Elle sera accompagnée à cette occasion de plusieurs membres de la CDMT; de plus elle tournera son analyse sur les problématiques politiques et économiques que rencontre son pays."On a parlé dans la presse récemment des déportations des haitiens de la République-Dominicaine, qu'en est - il ? On parle d'élections, s'agit il d'une bouffonnerie ?" se questionne t-elle.

"Les Etats-Unis d'Amérique continuent à considérer Haiti comme leur arrière cour, monsieur et madame Clinton ont été qualifiés comme le roi et la reine d'Haiti" a indiqué celle qui estime que son pays demeure sous la coupe des Etats-Unis.

Rachel Beauvoir-Dominique en profitera également pour présenter le livre qu'elle a publié il y a 2 mois "Textes à Conviction" qui est une compilation d'articles et de conférences. Elle a voulu proposer une nouvelle approche culturelle, économique, politique, sociale afin de tenter de pallier à la crise que connait actuellement son pays.

Audrey Ollon et Peggy Saint-Ville