Les contrôles des voyageurs renforcés dès dimanche 31 janvier

Par 29/01/2021 - 16:57 • Mis à jour le 29/01/2021 - 16:54

Après le conseil de sécurité qui s'est tenu ce vendredi 29 janvier, le gouvernement a décidé d'avancer la mise en place des motifs impérieux pour voyager à destination, mais aussi au départ des outre-mer. Dès dimanche 31 janvier, il faudra justifier de ses voyages pour se rendre aux Antilles. Mais également pour aller des Antilles vers l'hexagone.

    Les contrôles des voyageurs renforcés dès dimanche 31 janvier

Le gouvernement serre en peu plus la vis pour les voyageurs, espérant ainsi éviter un nouveau confinement. Le premier ministre Jean Castex l'a annoncé ce vendredi : dès dimanche 31 janvier, il faudra justifier tout déplacement au départ et à destination des Antilles. Les motifs impérieux sont les suivants :

- un motif impérieux d'ordre personnel ou familial,
- un motif de santé relevant de l'urgence,
- un motif professionnel ne pouvant être différé
- un motif de retour de vacances, pour les touristes qui sont actuellement en vacances en Martinique.

S'il faut justifier de tout déplacement dès dimanche au départ de la Martinique vers l'Hexagone, mais également de l'Hexagone, les contrôles de ces motifs, eux, ne seront mis en place qu'à compter du mardi 2 février.

Les compagnies aériennes contrôleront le respect de ces motifs avant l’embarquement. Les voyageurs fourniront les justificatifs lors des contrôles à l’aéroport. Cette nouvelle mesure de protection, destinée à limiter le risque de circulation du covid-19 et de ses variants aux Antilles, est complémentaire des mesures antérieures qui restent en vigueur :
- présentation d’un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant l’embarquement pour tout voyageur de 11 ans et plus ;
- respect d’une période d’isolement de 7 jours à l’arrivée et réalisation d’un second test PCR au terme de cette période.
Le modèle d’attestation qui regroupe les différentes déclarations obligatoires avant le départ est téléchargeable sur le site internet de la préfecture de la Martinique. Cette nouvelle mesure ne s’applique pas aux déplacements entre la Guadeloupe et la Martinique qui restent autorisés sans contrainte réglementaire.

Tags