Les nouveaux ouvriers de la banane apprennent le métier

Par • Mis à jour le 02/02/2017 - 17:38

Selon Banamart, 150 postes seront à pouvoir dans le secteur de la banane en 2017. Les futurs ouvriers sont désormais formés pour être entièrement opérationnels à leur embauche. Reportage.

    Les nouveaux ouvriers de la banane apprennent le métier
Une nouvelle formation a vu le jour dans le secteur de la banane : la POEC (préparation opérationnelle à l’emploi collective). Une initiative faite à la demande des professionnels du secteur dont beaucoup de salariés approchent de l’âge de retraite et qui ne trouvent pas de main d’œuvre qualifiée.

Mise en place depuis septembre 2016 en Martinique et en Guadeloupe, la formation est financée par le Fonds d’Assurance Formation des Salariés des Entreprises et Exploitations Agricoles (FAFSEA). Les cours sont dispensés sur trois mois à des demandeurs d’emploi ou salariés en insertion sélectionnés par le Pôle Emploi.

Quinze d’entre eux profitent en ce moment de cet apprentissage qui s’achève dans une dizaine de jours. Les stagiaires sont formés 4 jours en entreprise et suivent des cours théoriques au Lycée agricole du Robert. Ils bénéficient par exemple d’un module général sur l’environnement de travail d’une exploitation bananière, sur l’entretien d’une parcelle de banane. Ils sont également formés aux gestes techniques : couper, laver, emballer.

Après deux mois et demi de formation, ils effectuent un stage final de deux semaines dans une exploitation (SARL ASSIER, au Lorrain, SAS CAFEIRE à Ste Marie, SARL PETIT MORNE et SARL BAN UNION, au Lamentin). L'objectif est d'ocupper les 150 postes à pourvoir pour 2017, selon Banamart.

Le reportage d'Hanna Roseau :


Karl Lorand