Les professeurs du lycée Schoelcher ont fait leur rentrée

Par 31/08/2016 - 20:06 • Mis à jour le 31/08/2016 - 20:06

C'est dans un contexte particulier que les enseignants du lycée Schoelcher ont fait leur rentrée ce mercredi (31 août 2016). À cheval sur deux établissements, les professeurs ont fait un premier tour des installations temporaires dans lesquelles ils passeront leur année scolaire. Et si le mot d'ordre est à l'apaisement, certains problèmes de fonctionnement sont déjà soulignés.

    Les professeurs du lycée Schoelcher ont fait leur rentrée
Les professeurs de la communauté scolaire du lycée Schoelcher ont fait leur rentrée ce mercredi matin. Ils ont pu visiter leur établissement temporaire construit en deux mois à cheval sur le lycée Bellevue et le lycée technique.

Plutôt opposés à l'implantation sur ces sites, ils font contre mauvaise fortune bon coeur pour l'instant. C'est donc dans une ambiance apaisée que s'est déroulé ce premier contact.

"C'est une année scolaire particulière. L'année dernière a été extrêmement compliquée. Cette année nous sommes dans des nouveaux locaux. Ce n'est pas la solution que l'on voulait mais bien évidemment nous ne sommes pas des décideurs donc nous fonctionnerons comme nous le pourrons. Il y a déjà un certain nombre de problèmes notamment le fait qu'il n'y ait pas d'infirmerie prévue pour le lycée Schoelcher. Il faudra absolument que la CTM trouve une solution à cette difficulté", a déclaré Valérie Vertale-Loriot, co-secrétaire académique du SNES et enseignante au lycée Schoelcher.

Interrogée sur une possible grève, elle a indiqué que "il n'y a pas de mobilisation prévue. Il faut que ne prenions possession des locaux pour voir comment on peut les utiliser avec nos élèves. Une fois que toutes les difficultés seront remontées à la CTM on avisera".

La rentrée des élèves dans les quatre établissement situés à quelques dizaines de mètres les uns des autres est étalée sur la semaine à venir. La rentrée générale aura lieu le lundi 12 septembre prochain comme prévu initialement.

Karl Lorand et Jessica Dantin