Les universitaires élisent leur nouveau président

Par • Mis à jour le 24/01/2017 - 17:01

Le successeur de Corine Mencé-Caster, ancienne présidente de l'Université des Antilles, sera élu cette semaine. La communauté universitaire se prononcera mercredi (25 janvier 2017) dans les urnes. On sait déjà que le futur président sera un homme et qu'il sera Guadeloupéen.

    Les universitaires élisent leur nouveau président
Certains parlent de l’élection du renouveau, du changement, d’autres, d’une élection comme les autres, mais en tout état de cause, il apparait que ce scrutin ne suscite pas de passion particulière sur le pôle Martinique

"Cela ne veut pas dire que l’on ne s’y intéresse pas. Ce n’est pas une affaire guadeloupéo-gualoupéenne, nous devons suivre quand même ce que va se passer", confie un enseignant. "Mais du fait qu’il n’y ait pas de candidat martiniquais, on suit les choses d’un peu plus loin" rajoute-t-il.

Ce qui explique peut-être aussi qu’il n’y ait pas eu de réunions entre les professeurs sur la question et donc à priori pas de consensus ou de défiance sur le choix d’un candidat. "Au moins il n’y a de tension et les esprits sont apaisés ici et ça nous change", précise un autre enseignant.

Les trois candidats ont eu des campagnes différentes vis-à-vis de notre pôle. Jean-Gabriel Montauban et Eustase Janky se sont rendus en Martinique afin de convaincre leurs homologues martiniquais. Vincent Valmorin, a choisi une autre stratégie.

Peu importe la stratégie car pour beaucoup, les trois candidats se valent. Les électeurs et surtout l’ensemble de la communauté universitaire se disent surtout attentif et vigilants quant aux politiques qui seront menées dans les mois à venir notamment sur les questions d’unité de l’université, sur le futur contrat de site, sur la fluidité de fonctionnement, ou encore sur l’attractivité et la visibilité de nos campus.

Autant de thèmes sur lesquels seront attendus le prochain président qui sera élu par les 30 membres du conseil d’administration.

Cédric Catan