Lionel Zinsou pour la création d'une fondation pour la mémoire d'esclavage des traites et de leurs abolitions

Par 13/12/2016 - 23:44 • Mis à jour le 13/12/2016 - 23:44

Une séance de travail avec Lionel Zinsou avec des historiens, membres d'associations, archivistes et élus locaux s'est tenu en préfecture, ce mardi 13 novembre 2016. Le thème de cette séance de travail est création d’une mission de préfiguration d’une Fondation pour la mémoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions.

    Lionel Zinsou pour la création d'une fondation pour la mémoire d'esclavage des traites et de leurs abolitions
Lionel Zinsou, économiste et ancien premier ministre du Bénin était présent, ce mardi 13 décembre 2016 en préfecture à Fort-de-France pour une séance de travail, autour de la création d’une mission de préfiguration d’une Fondation pour la mémoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions.

Il est venu rencontrer les historiens, membres d’associations, archivistes et élus locaux afin de recenser leurs propositions, mais sous quelle forme ? A priori sous la forme d’un ou plusieurs musées à Paris et pourquoi pas aussi dans les DOM.

En tout cas, les propositions feront l'objet d’un rapport à la fin du mois de décembre 2016 et actées dès la fin du mois de janvier.

Un projet qui prolonge le travail réalisé depuis plus de dix ans par le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE).

Pour Lionel Zinsou, économiste, ancien premier ministre du Bénin et aussi président de cette mission explique l’intérêt de ce projet "il y a énormément d'initiative très importante en matière de mémoire de l'esclavage qui se développe dans les départements d'outremer et en France hexagonale, mais elles ne sont pas encore coordonnées.

Il faut leur donner plus d'impulsion de coordination pour que l'accessibilité pour les populations à cette mémoire et à cette culture soit possible efficacement..."



Sullyvan.D avec Hanna Roseau