Où sont les médecins légistes de Martinique ?

Par 14/09/2016 - 13:49 • Mis à jour le 14/09/2016 - 13:49

Un désaccord contractuel entre les deux praticiens de médecine légale et la direction du CHU de Martinique a fait de l'Unité médicale judiciaire une coquille vide depuis le 5 septembre dernier. La constatation des coups et blessures, d'agressions sexuelles ou d'examens médicaux pour les gardés à vue est pour l'instant difficile. Mais le CHU l'assure : le service public est assuré.

    Où sont les médecins légistes de Martinique ?
Depuis le 5 Septembre, il apparait difficile de réaliser des constats de coups et blessures, d’agressions sexuelles ou encore, de pratiquer des examens médicaux de personnes en garde à vue ou d’effectuer des levées de corps après une mort suspecte.

Deux des médecins officiaient à l’unité médicale judiciaire de Fort-de-France, ont fait part de leur départ ces derniers jours. Démission ou départ volontaire…en tout cas il semble que leurs contrats qui s’achevaient au 31 aout n’auraient pas été reconduits.

C’est notamment selon nos informations le cas de la chef du service qui travaillait dans la structure depuis 2009. La direction du CHUM leur aurait proposé des nouveaux contrats respectant de nouvelles directives ministérielles, mais à des échelons très inférieurs à ceux pratiqués initialement. Ce qui conduisait ces médecins légistes à accepter des conditions de rémunération en dessous de qu’ils percevaient.

Les médecins seront remplacés

Du côté de la direction du CHUM, on ne souhaite pas épiloguer sur la question. Elle nous a juste précisé je cite que "il y avait d’autres médecins diplômés au CHU". Et que les médecins qui ne sont plus là seront remplacés. La direction du CHUM rajoutant que la continuité du service était assurée.

Cependant les acteurs de la justice et des forces de l’ordre s’inquiètent des perturbations au sein du service. Cela pourrait en effet retarder aussi bien les enquêtes ainsi que les procédures judiciaires.

Karl Lorand et Cédric Catan